Comme à l’accoutumée, les rencontres habituelles des mardis numériques se poursuivent mais ne se ressemblent pas. Ce mardi 28 mai, la parole a été donnée aux acteurs du secteur des TICs pour recueillir leurs analyses sur les atouts du numérique face à la transformation digitale. Dans certains pays d’Afrique, le numérique a changé le quotidien des habitants. Au Sénégal cela doit être possible.

C’est la conviction du  Directeur Général de Gaindé 2000, Ibrahima Nour Eddine DIAGNE, qui souhaite que les atouts dont dispose Sénégal, soient mis au profit de la valeur ajoutée qu’offre le numérique car cela peut accélérer et amplifier la création d’emplois voire  pérenniser une économie performante.

‘’Mardis du numérique’’ : L’Etat du Sénégal invité à anticiper les pertes d’emplois liés au numérique

Selon monsieur Diagne, “le moment est venu de se rendre compte de la nécessité d’accélérer la transformation des atouts dont dispose le pays en bénéfices. Il est aussi très important au stade actuel de pouvoir avoir une démarche agile qui s’adapte à toutes les situations de réglementation et de régulation pour réduire les difficultés auxquelles un pays comme le Sénégal est confrontées dans la construction de son ambition numérique”.

Pour la réalisation de cet objectif , il faut aborder les sujets qui traitent des difficultés à inventer le bon modèle pour cette articulation afin que toutes les initiatives puissent produire de la valeur. Cette ambition peut projeter le Sénégal parmi les pays leaders en Afrique dans le domaine du numérique.

Bassirou BA : « le PTN sera une aubaine pour les futurs champions Numériques du Sénégal »

C’est pourquoi le DG de Gaindé 2000  pense que pour y arriver “il faut d’abord relever le défi du manque de cohérence et d’articulation et renforcer la volonté politique , je reste optimiste que le Sénégal dispose des compétences pour concrétiser la stratégie “Sénégal numérique 2025“.