Pour faciliter le travail des chercheurs au Sénégal, l’Université Cheikh Anta DIOP de Dakar s’est dotée d’un centre permettant d’accéder aux données statistiques.

Cet outil d’une valeur de 35 millions de FCFA a été mis sur pied grâce à un partenariat entre la Bibliothèque universitaire et l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD).

Désormais, les chercheurs “n’ont plus besoin de faire des comptes au quotidien. Il leur suffit juste de s’inscrire, formuler des requêtes et la réponse est immédiate et automatiquement conservée. En partant, nous leur remettons une clé USB ou un CD qu’ils pourront utiliser’’, a indiqué le recteur, Pr Ibrahima THIOUB.

En plus, il a rappelé que la mission de recherche, d’enseignement et de service à la communauté ne peut s’exécuter sans accès à l’information, à la documentation aux données statistiques.

Selon Babacar NDIR, directeur de l’ANSD, il s’agit de ’’micros données qui consistent en un ensemble de données d’enquêtes ou de recensement qui ont été entièrement anonymes’’. 

Lire aussi: Dématérialisation : Lancement de la plateforme « Girafe », la base de données sur le personnel de l’Etat

Les fichiers de ce centre de données concernent l’ensemble des informations qui ont été collectées sauf celles susceptibles d’identifier les personnes qui ont répondu à ces enquêtes.

Ainsi, c’est une cinquantaine d’enquêtes de recensement qui ont été réalisés de 1963 à nos jours.

L’ANSD compte élargir  l’expérience aux autres universités du pays car le but c’est d’avoir un réseau pour permettre aux chercheurs d’accéder plus rapidement aux informations et de contribuer à la valorisation des données statistiques.