Pour Edward Snowden, lanceur d’alerte qui vit actuellement en Russie, les lois et les programmes de surveillance de la NSA ont été revus mais pas dans le but d’avoir une réforme systématique. Ce qui se passe avec les données personnelles aux Etats- unis et beaucoup d’autres pays c’est plutôt une façon de légitimer la surveillance.

Pour l’exilé, les USA où le gouvernement, à travers la NSA, avait accès à toutes les données sur les appels téléphoniques n’a pas arrêté la surveillance des populations malgré un soi-disant changement dans les lois.

Lire aussi: Comment la France espionne les services de sécurité du Sénégal?

« La NSA qui a un programme de surveillance massive des conversations téléphoniques a permis au gouvernement d’avoir une énorme réserve de données qu’il pouvait filtrer et analyser pour avoir des renseignements sur les individus.

Mais il y a eu une loi qui a rendu cette façon de faire illégale. Cependant, une sorte de pacte diabolique a été fait avec les sociétés de télécommunication.», explique Edward Snowden dans un entretien accordé à France 24.

Lire aussi: Espionnage: Google, Facebook, Microsoft, Apple, Yahoo, Skype … sont en collaboration avec des services secrets de différents pays?

Désormais, le gouvernement ne va plus conserver la totalité des données sur les appels. Les sociétés doivent tout gardé afin que si le gouvernement veut avoir des informations sur la vie de quelqu’un demandera à la société concernée de lui fournir les données stockées. “Ce qui veut dire que le gouvernement continue l’espionnage”, soutient l’ancien agent de la NSA et de la CIA.