Une régulation idéale des réseaux sociaux serait presque une utopie selon l’ancien ministre conseiller en charge de la communication de la présidence.

El Hadji Hamidou Kassé, pense que l’avènement du ”citoyen-média” fait que chaque individu de la société est devenu un collecteur, traiteur et également diffuseur de l’information sans être confronté aux contraintes liés à la mobilité ou de la vérification de l’information.

Avant un journaliste collectait de l’information, allait sur le terrain vérifier, avant de traiter l’information de manière professionnelle avant d’être diffusée par des canaux précis comme la radio, la télévision, la presse papier ou la presse en ligne.

Mais aujourd’hui ces supports classiques semblent  etre mises à rude épreuve par l’essor des réseaux sociaux avec leurs multiples stratégies de contournement des circuits classiques de diffusion de l’information au profit d’une circulation de l’information horizontale entre les citoyens” dit -il