La pandémie de la Covid-19 a bouleversé les habitudes de travail, et l’Université virtuelle du Sénégal (UVS) n’en a pas été exemptée. La limitation des déplacements au strict nécessaire et l’interdiction des rassemblements ont imposé la fermeture des Espaces numériques ouverts (ENO) et induit des adaptations des méthodes de travail. Dans cet entretien, le Professeur Alassane DIOP, à la tête de la Direction de la Formation et de l’Ingénierie Pédagogique (DFIP), revient sur la stratégie mise en place pour assurer la continuité des activités de formation pour les étudiants, le personnel enseignant et les tuteurs. De nombreuses autres réalisations sont aussi à mettre à l’actif de cette direction, particulièrement sollicitée pour des prestations externes dans le cadre du plan national de riposte contre la Covid-19. Allons à la découverte de ces réalisations. 

Vous venez de terminer un mois de tournage de vidéos pour le compte du Centre des Opérations d’Urgence Sanitaire (COUS). Pouvez-vous revenir sur la genèse et les composantes de cette collaboration ?

« Cette collaboration est pour nous une grande opportunité de faire prévaloir notre savoir-faire et nous ouvrir à la communauté. »

Dans le cadre de la collaboration avec le  Centre des Opérations d’Urgence Sanitaire (COUS) durant cette période pandémique, la DFIP, à travers son service multimédia a réalisé huit (08) vidéos de sensibilisation pour le programme « Cent mille étudiants contre la Covid-19 » et dix-huit (18) vidéos didactiques tournées dans les locaux du COUS, au SAMU national,  au Centre de Traitement de Lutte contre les Epidémies de l’hôpital Fann, au Centre de Traitement des Urgences de l’hôpital Fann, à l’hôpital Principal de Dakar , au siège de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et à  l’hôpital Idrissa POUYE ex CTO de Grand Yoff. Cette implication a suscité au début une certaine crainte face aux risques d’être contaminé mais, nous avons été très vite rassurés par le haut niveau de sécurité mis en place par nos partenaires du COUS. Cette collaboration est pour nous une grande opportunité de faire prévaloir notre savoir-faire et nous ouvrir à la communauté.

Ainsi, notre intervention a été hautement saluée par le Directeur du centre, en l’occurrence le Docteur Abdoulaye BOUSSO, qui a instruit ses collaborateurs de veiller au bon déroulement des tournages et a magnifié l’apport considérable de l’UVS dans cette lutte contre la Covid-19.

Comment se sont passés les tournages dans ce contexte bien particulier, qui exige une distanciation physique ?

Dès notre arrivée au niveau du COUS pour un « repérage de pré-tournage », le dispositif sanitaire nous a d’abord été présenté avant d’entamer la visite des locaux. Par la suite, nous avons réquisitionné la salle de réunion secondaire pour la transformer en studio, en y installant tout le dispositif de tournage. Après, s’ensuivirent un briefing sur le mode opératoire suivant les différentes thématiques à aborder et les dispositions à prendre incluant les gestes barrières et une mise à disposition de gel hydroalcoolique et de masques.

Lire aussi: L’UVS signe une convention avec l’ASPRH pour l’insertion des étudiants

Il est important de souligner que les sujets traités dans les capsules vidéo didactiques ont été très riches en enseignement, et nous ont permis d’acquérir beaucoup de connaissances jusque-là méconnues et d’échanger avec les médecins auteurs de ces cours.

Qu’est-ce que cela vous inspire d’être au cœur de la prévention et de la riposte contre la Covid-19 par la production et la réalisation de vidéos avec les personnes en première ligne ?

C’est un sentiment de fierté doublé de satisfaction morale. On rend service à la Nation car ces vidéos vont contribuer à former le personnel de santé, et, au-delà informer toute la communauté sur les attitudes et comportements à tenir pour faire face à ce fléau mondial.

Faut-il beaucoup de moyens pour mettre en place un dispositif de télétravail ?

« Les moyens pour mettre en place un dispositif de télétravail dépendent de la politique de l’organisation. »

Les moyens pour mettre en place un dispositif de télétravail dépendent de la politique de l’organisation. Un dispositif de télétravail peut être fait sur la base de solutions libres accessibles via Internet (Cloud). Dans ce cas de figure, la solution est gratuite, mais l’organisation dépend du fournisseur de service.

Il existe aussi des solutions commerciales dont les prix varient selon la performance du système. L’organisation peut par exemple utiliser des solutions libres et les installer dans ses propres serveurs ou hébergeurs. Dans ce cas, le prix dépendra du coût des serveurs, des hébergeurs, des ressources humaines et du matériel utilisé.  L’UVS dispose d’un système mixte composé de solutions libre et payantes. L’outil principal qu’elle utilise est la plateforme BlackBoard Collaborate (BBC) qui est une solution commerciale payante. Elle l’emploie depuis deux ans pour délivrer les séances de tutorat des différents cours en ligne. Tous les outils utilisés sont intégrés dans une plateforme d’enseignement en ligne basée sur MOODLE, qui est une solution libre.

Lire aussi: Pr Moussa LO, UVS: « les opérateurs et FAI doivent rendre gratuit l’accès à internet… »

Un dispositif de télétravail est composé de 4 éléments : un espace de visioconférence, un espace de dépôt de documents et deux espaces de discussion, synchrone et asynchrone. L’UVS a l’habitude de travailler avec ces différents composants pour le déroulement normal des formations. Pour rappel notre institution dispose de plus de 100 plateformes de formations pour délivrer ses enseignements.

Quelles structures externes ont pu bénéficier de notre plateforme de télétravail ?

Huit (8) structures ont bénéficié d’espaces ou environnements de télétravail :

  • La Direction générale de l’Enseignement supérieur (DGES)
  • La Direction générale de la Recherche et de l’Innovation (DGRI)
  • L’Université du Sine Saloum El Hadj Ibrahima NIASS (USSEIN)
  • L’association NEBADAY
  • Le lycée technique professionnel Mgr François Xavier NDIONE de Thiès (LTP-FXN)
  • Le Centre des Opérations d’Urgence sanitaire (COUS)
  • ENDA ECOPOP

La plateforme de formation et de télétravail du programme « Cent Mille Étudiants Contre la Covid-19 ».

Quelles ont été les contributions de nos technopédagogues dans la mise en place tous azimuts de programme à distance dans différentes institutions ?

Les technopédagogues et administrateurs de plateformes se sont impliqués dans le processus de mise en place des dispositifs de programme à distance pour les institutions qui nous ont sollicités. Les contributions étaient d’ordres techniques pour la mise en place d’environnements de télétravail ou de salles de réunion virtuelle. Les administrateurs de plateformes ont aussi assisté les différents participants à accéder aux ressources.

Vous êtes le Directeur de la Formation et de l’ingénierie pédagogique à l’UVS. Quelle a été l’incidence de la situation sur l’organisation des examens ?

La crise sanitaire liée à la Covid-19, interdisant tout regroupement de personnes, a eu comme conséquence l’impossibilité d’organiser des examens en présentiel au niveau des Espaces numériques ouverts (ENO) et autres centres d’examen.

Envisagez-vous d’organiser des examens en ligne ?

Oui, la Direction des Infrastructures et des Systèmes d’Information (DISI) vient de proposer une solution innovante pour faire les examens en ligne de manière sécurisée avec un système de surveillance à distance.

Nous encourageons par ailleurs les enseignants à effectuer des examens sous forme de dossiers à rendre.

Lire aussi: Khoudia Gueye NDOYE: « Nous devons investir dans le développement de nos infrastructures IT et refuser une colonisation technologique »

Avez-vous remarqué une hausse relative à l’inscription ou la durée d’apprentissage sur les plateformes comme celle d’e-formation ? Pouvez-vous nous partager les chiffres ?

Les inscriptions sur la plateforme e-formation augmentent de manière considérable. A la date du 15 Mars 2020, le nombre d’inscrits était de 4498. Il est passé à 11.971 au 18 mai 2020 avec une augmentation moyenne de 50 inscrits par jour actuellement.

Votre dernier mot ?

Je tiens à remercier toute l’équipe de l’UVS et plus particulièrement, le personnel de la Direction de la Formation et de l’Ingénierie Pédagogique (DFIP) pour son engagement sans faille. Je félicite également la Direction de la Communication et du Marketing (DCM) pour cette initiative et le professionnalisme de son personnel.

Entretien réalisé par l’UVS: Garmy SOW et Mamadou Alpha SANE

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet