Sur l’autoroute à péage Dakar-Thiès, à hauteur des deux plateaux, on aperçoit une grande antenne en forme de parabole : c’est la station terrienne de communication de Gandoul. Elle se trouve à votre droite en allant vers Thiès.

Quel est son Rôle ?

Aujourd’hui à l’arrêt, l’antenne parabolique de Gandoul avait pour rôle de connecter le Sénégal et l’Afrique au reste du monde de manière sécurisée et entièrement autonome. C’est une station terrienne qui a permis la communication satellite au Sénégal bien avant l’avènement des sociétés de téléphonie mobile et de communication (voir la création TéléSénégal et la création d’Orange Sonatel et l’apport de France Câbles Radio).

Notre antenne sera au cœur d’une collaboration entre la NASA et le Sénégal. En effet, Au début des années 1980, la station de Gandoul est choisie par la NASA, pour abriter la station de contrôle et de communications de la navette spatiale. Sa participation aux premiers essais de la navette est reconnue par la NASA.

Elle est la première du genre en Afrique 

Première en son genre en Afrique, cette antenne aux 30 mètres de diamètre, a été construite en 1970 et inaugurée par le Président Senghor le 5 avril 1972. Elle fait partie du patrimoine des télécommunications au Sénégal et en Afrique. Les télécommunications, un domaine indispensable à la vie actuelle !

En plus, notre antenne est liée à la carrière professionnelle et exceptionnelle d’Alassane Dialy Ndiaye que l’on considère comme le premier africain spécialisé dans les télécommunications spatiales. C’est un sénégalais et dirigera TéléSénégal, ancêtre de la Sonatel !

Pour sa conservation

L’antenne est aujourd’hui un élément du patrimoine de la Sonatel. Elle a été réhabilité en 1991 puis en 2003. Mais, ce n’est pas suffisant.
Aujourd’hui l’antenne dispose d’autres semblables en Algérie par exemple ou encore en France.

Son type est mis à l’arrêt mais est transformé en patrimoine historique. En Algérie, l’antenne est dans un musée. En France depuis 2004, elle bénéficie d’un classement au monuments historiques du 20e siècle. Pourquoi alors ne pas valoriser la nôtre ?

La station de Gandoul peut devenir un important musée des télécommunications en Afrique de l’ouest. Déjà, la valeur historique de l’antenne est inestimable. L’antenne est un patrimoine qui a grandement contribué à l’histoire des télécommunications au Sénégal.

Sources 

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet