La pandémie du Coronavirus a eu des impacts réels sur le secteur Tourisme/Hôtellerie. D’après les acteurs, le compteur affiche des pertes sèches évaluées globalement à 350 milliards de f cfa depuis la survenue de la Covid19.

Face à la presse hier, les acteurs réunis autour de la Fédération des organisations patronales de l’industrie touristique (FOPITS) ont listé leurs préoccupations. Ainsi, ils sollicitent des pouvoirs publics une exonération fiscale. Car disent-ils, le pire est à craindre.

Lire aussi: Réservation d’hôtels en ligne en Afrique : Réduction de – 25% chez Jovago

« Rien que dans la station balnéaire de Saly Portudal, pas moins de 1137 emplois sont menacés et pourraient être perdus dans les 3 prochains mois si la situation actuelle perdure. L’État est appelé à éponger la dette intérieure au titre des sommes encore dues aux acteurs du secteur. Au plus fort de la crise Covid19 les Hôtels ont été réquisitionnés pour abriter des cas contacts. À ce jour, le ministère de la santé a déjà payé 4 milliards de f cfa, il reste un reliquat de 3,5 milliards à payer aux responsables des Hôtels », ont-ils précisé.

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet