Isoc Senegal a organisé, à Dakar, un dialogue mondial sur l’avenir de l’internet. Ainsi, durant une journée des citoyens de plusieurs pays ont échangé sur divers thèmes comme la cybersécurité, la protection des données personnelles, pandémie covid- 19…

Lire aussi: Ouverture ce matin, à Dakar, du Dialogue Citoyen Mondial sur l’Avenir de l’Internet au Sénégal

« Il faut permettre aux gens d’utiliser les données… »

Malgré l’usage pernicieuse de l’intelligence artificielle sur nos données et celui des réseaux sociaux, Gervais Mendy, Vice- président d’Isoc Senegal, pense que ces outils regorgent plus d’avantages. Dès lors, on ne devrait pas freiner le développement technologique. Dès lors, il soutient qu’on doit permettre aux gens d’utiliser nos données.

Pour rappel, «le dialogue mondial des citoyens sur l’avenir de l’internet vise à mettre les citoyens au courant de la décision concernant cet avenir, votre avenir. Notre avenir. Qu’il s’agisse de zones très connectées ou de zones moins connectées, chaque être humain est d’une manière ou d’une autre influencé par ce qui se passe sur le net ».

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet