Facebook et Twitter ne veulent plus de Trump, ses comptes avec plusieurs millions d’abonnés ont été fermés. L’ex locataire de la maison compte « résister face à la tyrannie des géants des technologies ».

Donald Trump a annoncé mercredi le lancement de son propre réseau social baptisé « Truth Social », après avoir été banni en janvier de TwitterFacebook et YouTube, qui l’accusent d’avoir incité ses partisans à la violence sur leurs plateformes avant l’assaut contre le Capitole. « J’ai créé Truth Social et le groupe Trump Media and Technology (TMTG) pour résister face à la tyrannie des géants des technologies », a affirmé l’ancien président dans un communiqué, précisant que sa plateforme devrait être lancée au premier trimestre 2022.

Les grandes entreprises de la Silicon Valley ont « utilisé leur pouvoir unilatéral pour réduire au silence les voix dissidentes en Amérique », a ajouté Donald Trump. Le milliardaire républicain avait été évincé de Facebook, Twitter et YouTube après l’assaut meurtrier du Capitole mené par ses partisans lors de la cérémonie de certification de la victoire de son rival Joe Biden à l’élection présidentielle, le 6 janvier.

« Truth Social » accessible dès novembre

D’après nos confrères du Point, avant d’être banni, Donald Trump comptait près de 89 millions d’abonnés sur Twitter — où il avait annoncé nombre de grandes décisions présidentielles et des limogeages tonitruants — ainsi que 35 millions sur Facebook et 24 millions sur Instagram.

LIRE AUSSI  Réseaux sociaux: Donald Trump reste banni de Facebook et Instagram

L’ancien président promettait depuis des mois la création prochaine de son propre réseau social. La plateforme « Truth Social » sera accessible en version bêta sur invitation dès novembre 2021, indique le communiqué tandis que le nouveau groupe médiatique du milliardaire, TMTG, comprendra aussi un service de vidéo à la demande avec des programmes de divertissement et des podcasts « non-woke ».

Avec Le Point