IT Business

Entretien avec Gaëlle : “grâce au blogging j’ai une voix, que je n’hésite pas à faire entendre …”

Elle partage sur son blog, “depuis 2007 les aventures vestimentaires d’une femme ronde vivant dans la capitale de la mode : Paris. A travers ses écrits, ses looks, le port des cheveux naturels et ses rencontres, Gaëlle a su faire de sa différence une force pour travailler sur l’acceptation de soi et passer outre le regard de l’autre. Vanoue a réussi à imposer son style et son énergie en devenant tantôt cover girl de Winkler Magazine, égérie pour Pauline et Julie ou encore invitée dans les clips de Passi et Inna Modja. “

Bonjour Gaëlle, si on demandait qui êtes- vous, qu’ allez-vous répondre en quelques mots ?

Je suis née à Thiès il y a 30 ans, j’ai grandi entre Dakar et Kinshasa, et je vis à Paris où je partage mes aventures vestimentaires à travers mon bloghttp://thecurvyandcurlycloset.com/

Par Omar Victor Diop

Par Omar Victor Diop

Vous êtes auteur du blog The curvy and curly closet. Un blog sur la mode, particulièrement celle des femmes rondes. Qu’est-ce qui vous a motivé dans le blogging ?

Au départ, en octobre 2007, j’étais membre d’un forum en ligne où plusieurs femmes partageaient les photos des vêtements qu’elles portaient au fil des jours. J’ai aussi voulu m’essayer à cet exercice très périlleux quand on est ronde et qu’on se sent à l’étroit dans son corps et ses vêtements. Au fur et à mesure que je partageais mes looks, je réalisais que les retours positifs ou négatifs, souvent constructifs, avaient un effet positif sur moi, sur mon style évidement mais surtout sur la confiance en moi et dans le fait que malgré mes kilos en trop, je pouvais me sentir belle et à l’aise dans mon corps.

En 2009, une fois installée à Paris après mes études à Lille, je me suis lancée hors du forum en créant mon propre blog et ce fût une révélation. Je réalisais que j’avais besoin de me raconter en photos et à travers les vêtements mais surtout que mon blog représentait une source d’inspiration pour des centaines de femmes. C’est aussi pour cette raison que je continue aujourd’hui et que je prends toujours autant de plaisir à le faire.

Qu’est-ce que le blogging vous a apporté depuis que vous le pratiquez ?

Outre le fait d’avoir plus confiance en moi ; je dirai une certaine capacité à pouvoir motiver les autres et communiquer ma « positive attitude ». Grâce au blogging, j’ai aussi pu faire de belles rencontres, découvrir un univers complètement à l’opposé de celui de la juriste de formation que je suis.

J’ai pu m’essayer au mannequinat avec beaucoup de plaisir ou à la figuration dans des clips ce qui a toujours été accueilli favorablement par mes lecteurs ou des personnes qui découvraient mes activités car les femmes rondes sont tellement peu représentées dans le domaine artistique.

Et puis grâce au blogging j’ai une voix, que je n’hésite pas à faire entendre à chaque fois que cela est nécessaire.

A votre avis, dans quel secteur pensez- vous que le web peut-être un facteur de développement pour le continent africain ?

Dans le domaine de la mode (rires). Je suis tellement attristée lorsque je poste une tenue cousue par un tailleur à Dakar et que je ne peux donner le lien de sa boutique en ligne pour que les lectrices intéressées puissent acheter la même tenue. C’est frustrant pour elles, pour moi et pour le créateur qui perd des dizaines de clientes potentielles. Et l’économie en prend un coup car c’est ainsi que beaucoup vont faire copier le modèle car l’original pourtant parfait n’aura pu être acheté facilement.

A mon niveau, et du fait que mon blog est suivi au Sénégal, j’ai décidé de proposer des vêtements aux femmes rondes. En juillet 2013, j’ai lancé une boutique éphémère à Dakar mais ce n’est pas suffisant et c’est pour cette raison que la boutique sera bientôt accessible en ligne de façon permanente avec la livraison directement à la maison.

Gaëlle nous vous remercions !

Curvy Curly Closet

Comments

comments

Comments
To Top