Actu Web

Forum Mondial de la langue française Liège 2015, de jeunes sénégalais start-upeurs en lice

Du 20 au 23 juillet 2015, la deuxième édition du Forum mondial de la langue française se déroulera à Liège. L’Organisation internationale de la Francophonie et la Fédération Wallonie-Bruxelles ont placé la jeunesse au coeur de leur politique.

Beaucoup de jeunes porteurs de projets vont participer à ce forum notamment des sénégalais comme MAMADOU MADIOU Diallo et Estelle GWLADYS GOMIS qui présentent un projet en  économie:  c’est le développement d’une application web et mobile pour l’agriculture, plus précisément un service web et mobile qui permet aux agriculteurs de mieux écouler leurs récoltes après chaque campagne agricole.

Étienne TSHISHIMBI start-upeur DEC-NUM

Étienne TSHISHIMBI start-upeur DEC-NUM

Cheikh Penda SOW est un autre compatriote qui présente ” Le festival national de la presse jeune au Sénégal, « Tama-Presse »”. C’est le rendez-vous privilégié des acteurs du journalisme jeune au Sénégal. Ce festival est une rencontre sur deux jours où les jeunes rédacteurs sont invités à prendre part à des  activités. L’activité centrale du festival est une course contre la montre au cours de laquelle les rédacteurs doivent réaliser un numéro spécial de leur journal sur des sujets imposés.

Étienne TSHISHIMBI présente DEC_NUM c’est le projet qui porte sur les « Déchets Numériques / DEC_NUM» il vise la valorisation des Déchets d’Equipements Électroniques et Informatiques (DEEI), par une collecte sélective et un traitement spécifique; la participation citoyenne à l’élaboration d’un cadre juridique spécifique pour les DEEI et le suivi de l’importation des Equipements Électroniques et Informatiques (EEI); la sensibilisation populaire aux risques sanitaires des DEEI ; le recyclage des métaux précieux contenus dans les DEEI.

MARIUS TCHAKOUNANG NANHOU du Cameroun a comme initiative un projet qui se matérialise par la mise en place d’un dispositif hybride de formation des enseignants à l’intégration des TIC dans leurs pratiques pédagogiques.Ce dispositif leur permettra de développer des compétences techno-pédagogiques leur permettant de faire un meilleur usage des technologies en éducation pour planifier leurs enseignements, rechercher de l’information, communiquer, résoudre des problèmes, se développer professionnellement et amener les élèves à mieux apprendre avec les TIC.

SENEM@R+ est un mariage efficace entre les TICs et l’agriculture paysanne. Ce mariage ce traduit par la commercialisation directe (zéro intermédiaire) des produits issus de cette forme d’agriculture à travers les TICs (SMS, USSD, Internet).

TÊKO MAWUSSÉ AFOUTOU lui met en ligne la ”BIBLIOTHEQUE-ARCHIVAGE NUMERIQUE LOW COST’‘. Projet qui vise à équiper les écoles de bibliothèques numériques afin d’archiver et de diffuser des cours, des mémoires de fin d’études et des livres sous licences libres. Le contenu sera du document texte et ou audio-video.

Un autre projet dénommé DEFKO AK NIEP (“FAIS LE AVEC LES AUTRES”) LABFAB DE KËR THIOSSANE

Le laboratoire de fabrication Defko Ak Yen se veut un espace de mutualisation des savoirs-faire traditionnels et de machines de fabrication et technologies numérique, inscrit dans une démarche d’essaimage de la culture libre.  Autant de projets qui sont en  ligne sur le site fmlf2015.org. Et nos compatriotes méritent d’être accompagnés pour que leurs  projets soient primés.

Comments

comments

Comments
To Top