Technologie

Ecole polytechnique de Thiès : 53 ingénieurs ont reçu leur diplôme

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche, Mary Teuw Niane, a présidé ce samedi, à Thiès, la cérémonie de remise de diplômes de la 38ème promotion d’ingénieurs de l’Ecole polytechnique de Thiès (Ept).

53 ingénieurs ont reçu, ce samedi, à l’occasion de la cérémonie de remise de diplôme de la 38e promotion, leur parchemin. Une cérémonie qui marque la fin de trois ans de «formation d’ingénieurs issus d’une sélection rigoureuse et provenant de toutes les régions du Sénégal», comme l’explique le directeur de l’Ept, le professeur Bamba Diaw. Lequel indique que «les critères d’excellence sont de mise durant les procédures de sélection. Tout ceci a été confirmé en 2015 par l’octroi de 36 bourses d’excellence sur 53 élèves sénégalais, ce qui représente un taux de 70%, le plus élevé de bourse d’excellence parmi toutes les institutions de l’Enseignement supérieur du Sénégal».

C’est dire, selon lui, que «l’Ept a trouvé son lustre d’antan et ceci va contribuer à la vulgarisation de la destination Sénégal». Il fait remarquer que cette promotion qui vient de recevoir ses diplômes est une promotion de qualité. Ce, d’autant qu’elle a une spécificité qui, en plus des ingénieurs en génie civile et en électromécanique, formés depuis 1973 à l’école, reste le fait que s’y ajoute, cette année, la première promotion des ingénieurs en génie informatique et télécommunications. «Une promotion liée à l’innovation du fait que pour la première fois, une entreprise a accepté d’accompagner l’école, de donner des bourses et stages et, en même temps, d’assurer le recrutement de ces jeunes sortants», souligne M. Diaw. S’adressant aux récipiendaires, il leur dira de «faire tout pour être la fierté de la Nation afin de relever le défi du développement économique et social qui interpelle chaque jour de manière préoccupante le pays».

 

Debout du haut du parloir, le professeur Bamba Diaw d’expliquer que pour «réaliser cette ambition de se mettre au diapason du monde moderne, de faire face au nouveau paradigme de l’Enseignement supérieur au Sénégal et de devenir un levier pour le sursaut industriel, économique et environnemental d’un Sénégal émergent, l’Ept a une nouvelle vision consignée dans un document de stratégie élaboré à la suite d’un diagnostic sans complaisance et de manière participative». Ainsi l’Ept a retenu 4 axes d’orientation stratégique pour son développement. A savoir l’amélioration de l’efficacité interne, la diversification des offres dans la qualité, la promotion de la recherche et de l’innovation technologique et l’ouverture sur le monde. Une nouvelle place dans la carte universitaire de l’Ept qui fera dire au Pr Mary Teuw Niane que «l’école est en lien direct avec la décision du président de la République qui soutient que la réussite du Pse passera nécessairement par un accroissement substantiel du nombre d’ingénieurs et de techniciens».

Le ministre de l’Enseignement supérieur estime que son département a sensiblement appuyé les nouveaux projets de l’école en vue de la maintenir dans le peloton de tête des écoles d’excellence d’Afrique, voire du monde. Ainsi, en plus du projet de relèvement technique qui passe par le rééquipement des laboratoires, M. Niane confie que son ministère travaille sur l’extension de la capacité d’accueil au niveau social avec un nouveau bâtiment de résidence d’une capacité de 200 lits dont le marché est attribué.

Il informe que les «travaux vont démarrer incessamment». Au niveau pédagogique, le ministre fait remarquer que la construction en cours d’un bloc administratif va permettre d’augmenter la capacité d’accueil de l’Ept afin d’offrir des locaux plus appropriés au service des différents départements de la scolarité et de l’infirmerie. Egalement, l’Ept va bénéficier de huit nouvelles salles de travaux pratiques dont le marché est attribué. Les travaux seront lancés, ce vendredi, sur le campus de l’Ucad par le président de la République. L’école a également reçu des équipements scientifiques pour le renforcement de son système d’encadrement. Ce qui fait dire au ministre que le président de la République est en train de faire beaucoup d’efforts dans le domaine de l’Enseignement supérieur, en lui consacrant, en cinq ans, 302 milliards d’investissements, soit plus du double de ce qui a été investit pendant 50 ans, de 1960 à 2012.

nfniang@lequotidien.sn

Comments

comments

Comments
To Top