Contributions

REALITE SOCIALE OU EXIGENCE MONDIALE Le E-citoyen exige un cadre de vie numérique

Ville connectée

Elles sont nombreuses les petites idées qui ont changé la vie des citoyens du monde. Depuis 1888, nous ne cessons de découvrir des merveilles dans le domaine de l’industrialisation, du commerce, des transports, de la santé et des technologies de l’information et de la communication.
Les modèles économiques prônent un changement de paradigme face à la rareté des ressources et de la démographie galopante. Chaque secteur d’activité de la vie essaie de faire face aux différents défis du monde moderne.
Le secteur des télécommunications et des technologies de l’information et de la communication tente aussi à tord ou a raison de propager une nouvelle ère communément appelée la révolution numérique. Ses mots, les slogans et les concepts gouvernent aujourd’hui l’économie mondiale. Cette nouvelle donne, dicte une nouvelle démarche, une nouvelle manière d’appréhender les choses et d’agir pout une citoyenneté active et pour un monde meilleur.

Cependant, cet activisme demande aussi une bonne prise de conscience des usagers du numérique. Le numérique, l’informatique, l’internet, sont autant d’outils à comprendre et à maîtriser pour être au diapason du monde.

Mais cette leçon ne s’adresse pas seulement aux usagers des outils. Il faut aussi anticiper sur l’avenir de notre espace de vie : l’urbanisme. Les continents, les pays, les régions et les villes changent de plus en plus de configuration avec cette révolution du 21e siècle. L’interconnexion devient une urgence et les gouvernants ont pris en considération cette réalité dans des pôles urbains et des villes connectées : des villes intelligentes. L’expression « ville intelligente », traduction de l’anglais smart city, désigne une ville utilisant les technologies de l’information et de la communication (TIC) pour «améliorer» la qualité des services urbains ou encore réduire ses dépenses. Ce concept émergent dont les acceptions sont mouvantes en français désigne un type de développement urbain apte à répondre à l’évolution ou l’émergence des besoins des institutions, des entreprises et des citoyens, tant sur le plan économique, social, qu’environnemental.
Une ville peut être qualifiée d’«intelligente» quand les investissements en capitaux humains, sociaux, en infrastructures d’énergie (électricité, gaz), de flux (humains, matériels, d’information) alimentent un développement économique durable ainsi qu’une qualité de vie élevée, avec une gestion avisée des ressources naturelles, au moyen d’une gouvernance participative et d’une utilisation efficiente et intégrée des TIC.

Au Sénégal, le plan Sénégal Emergent (PSE) du Président Macky Sall aurait dégagé une ligne de conduite novatrice en Afrique s’il faisait du pôle urbain de Diamniadio une ville modèle ou cohabitent l’intelligence et la connectivité : une ville intelligente. Cette ville intelligente serait capable de mettre en œuvre une gestion des infrastructures (d’eau, d’énergies, d’information et de télécommunications, de transports, de services d’urgence, d’équipements publics, de bâtiments, de gestion et tri des déchets, etc.) communicantes, adaptables, durables et plus efficaces, automatisées pour améliorer la qualité de vie des citoyens, dans le respect de l’environnement.

Outre les habitants et usagers, les parties prenantes dans l’édification du pôle urbain de Diamniadio que sont les collectivités, les urbanistes, les aménagistes, les industriels, les secteurs de l’eau, des transports, les réseaux télécoms et infrastructures, les sociétés intervenant dans l’équipement matériel des villes intelligentes, les intégrateurs et SSII, les éditeurs, les fournisseurs de logiciels propres aux compétences des organismes locaux et les sociétés de conseil, doivent adopter cette démarche afin de réussir la vision du pôle urbain moderne. Même si cette ville reste encore une chimère, le Sénégal aurait réussi le NTS en jetant les bases d’un nouveau pôle urbain avec de nouveaux types de Sénégalais capables d’évoluer dans le nouveau système d’économie collaborative.

Malick FAYE
Informaticien & Chef de Projet Multimédia Consultant en TICE & Système d’information -Formateur en Gestion de projet Web Manager de m6informatique www.m6informatique.com contact@m6informatique.com

 

Comments

comments

Comments
To Top