Technologie

Africa Dotnet Users Group, la future “Silicon Valley” des développeurs africains ?

dotnet-development adug senegal

Nos activités quotidiennes sont de plus en plus guidées par les technologies de l’information et de la communication. Tous les jours, nous  découvrons  des innovations technologiques qui nous prouvent que notre monde tend vers une société numérique.

Pour occuper pleinement sa place dans ce sphère, le continent africain a besoin de ressources humaines qualifiées avec un esprit innovant.

En plus de cette qualification, il est certain qu’en matière d’emploi, l’informatique est un secteur très porteur où les postes à pourvoir augmentent d’années en années car les technologies utilisées évoluent. Dès lors, le numérique devient un tremplin qui permet à des milliers de jeunes d’accéder à l’emploi.

La Nuit du Code à Dakar

La Nuit du Code à Dakar

Dans un pays comme le Sénégal, les compétences existent, cependant, on note l’absence d’un certain « dynamisme économique » .Malgré que nous ayons des jeunes très actifs et très motivés.

En dépit de l’installation d’un géant comme Atos avec la construction d’un « Centre de compétences pour toute la région de l’Afrique de l’Ouest qui va concevoir des infrastructures technologiques innovantes. », il est rare de voir les grandes multinationales confier certains de leurs marchés aux jeunes africains.

Pour Léger Djiba de Gatewaye4Africa beaucoup de bailleurs et de chefs d’entreprises jugent que l’Afrique manque de spécialistes dans le secteur des technologies de l’information et de la communication. Cela fait qu’énormément de marchés sont réalisés dans d’autres continents et rarement en Afrique.

Président et Fondateur de Gateway4africa, Ingénieur de conception et Directeur du centre africain de technologies

Président et Fondateur de Gateway4africa, Ingénieur de conception et Directeur du centre africain de technologies

Pour multiplier les chances du Sénégal, il nous faut plus de spécialistes dans les logiciels, les applications, le design, le réseau, le cloud, etc.

C’est dans ce cadre que l’organisateur de « La nuit du Code » a mis sur pied  Africa Dotnet Users Group, une communauté des utilisateurs des technologies Dotnet en particulier et de Microsoft en général.

« Au Sénégal et un peu partout en Afrique de l’Ouest, nous avons créé une communauté spécialisée dans les Technologies Microsoft avec l’appui de Microsoft Africa. Ce qui permettra de délivrer des certifications aux membres afin de leur donner la possibilité de mieux valoriser les travaux qui seront réalisés avec ces technologies » explique monsieur Djiba.

Pour lui, faire partie de la communauté Africa Dotnet Users Group ouvre beaucoup d’opportunités du point de vue social, scolaire, universitaire et professionnel.

« Nous avons une conviction viscérale qu’un jour nous arriverons à faire du Sénégal et de l’Afrique en générale, une “Silicon Valley” où les jeunes vont aider leurs gouvernements à créer des emplois et non à les chercher. », ajoute -t- il.

Pour les jeunes développeurs qui souhaitent acquérir de nouveaux savoir- faire et travailler avec méthodologie dans la rigueur, peuvent adhérer à cette communauté dont le lancement aura lieu le 2 juillet prochain à l’Estel.

Pour participer, inscrivez- vous.

 

 

 

 

Comments

comments

1 Comment

Les plus populaires

To Top