Réseaux sociaux

Utilisation des réseaux sociaux, l’archevêque de Dakar appelle à la prudence face aux pièges

Les échanges hier entre professionnels des médias, observateurs et autorités ont été une occasion pour les uns et les autres d’évoquer la responsabilité des acteurs, des journalistes mais aussi des utilisateurs du web.

Lors de deux panels introduits respectivement par Essouly Diédhiou, journaliste à la radio espérance Fm, et François Xavier Thiaw de la RTS, Mgr Benjamin Ndiaye a profité de la rencontre pour interpeller les acteurs des médias sur leur devoir et leur responsabilité d’information du public.

L’archevêque de Dakar Benjamin Ndiaye  a invité ces professionnels des médias et de la communication à plus de rigueur dans la collecte et le traitement de l’information. Il a plaidé pour une utilisation intelligente et professionnelle des informations diffusées dans les réseaux sociaux pour ne pas tomber dans le piège.

La rencontre a commencé par une présentation de deux exposés suivie de débat sur la lettre du Pape François en l’occasion de cette 51ème édition de la journée mondiale des communications sociales placée sous le thème « Ne craint pas, car je suis avec toi », une parole tirée du livre du prophète Isaïe (43, 5).

Dans son message, le chef de l’église catholique du Sénégal a invité les journalistes à bannir la facilité dans la collecte de l’information. Sous ce rapport, il a formellement mis en garde sur le recours aux informations diffusées dans les réseaux sociaux qui selon lui, font le plus souvent dans le sensationnel.

Pour illustration, l’archevêque de Dakar a fait allusion de la rumeur concernant son élévation par le Pape François à la dignité de cardinal qui serait parti d’un poisson d’avril mais largement répandue sur les réseaux sociaux dans la semaine dernière alors qu’il s’apprêtait à prendre son avion pour Dakar après un séjour au Burkina Faso.

Nous disons « oui pour une utilisation de ces réseaux sociaux mais une utilisation intelligente et professionnelle pour ne pas tomber dans le piège. Ces réseaux sont une tribune ou chacun croit qu’il peut dire ce qu’il veut. Alors, il faut faire très attention », a déclaré l’archevêque de Dakar.

 

Joe Marone

(Source : CIO Mag, )


Comments

comments

Comments
To Top