Réseaux sociaux

Angola : les abus sur les réseaux sociaux figureront dans le nouveau code pénal en cours d’élaboration

Le nouveau code pénal, en cours d’élaboration par l’Etat, intègrera des contributions du ministère des télécommunications et des technologies de l’information pour corriger certaines attitudes abusives sur les réseaux sociaux. C’est le ministre, Jose Carvalho Da Rocha qui l’a déclaré, rapporte Jornal de Angola.

Le nouveau code pénal, en cours d’élaboration par l’Etat, intègrera des contributions du ministère des télécommunications et des technologies de l’information pour corriger certaines attitudes abusives sur les réseaux sociaux. C’est le ministre, Jose Carvalho Da Rocha qui l’a déclaré, rapporte Jornal de Angola.

Cette actualisation du code pénal, le patron du secteur angolais des TIC et Télécoms souligne qu’elle s’avérait déjà nécessaire au regard des abus qui se multiplient sur les plateformes virtuelles de socialisation.

Entre propagation de fausses nouvelles, injures, publications d’images osées, propos déplacés envers l’Etat, etc, l’autorité indique que le code en vigueur depuis plus de 100 ans, ne correspondait plus à la réalité sociale, aux valeurs et aux principes. La réforme répondra donc efficacement à la grande, moyenne et petite criminalité, et aux nouvelles préoccupations de l’heure.

«Quand les faits sont prouvés, les personnes qui commettent des crimes informatiques devraient être tenues responsables, mais différents mécanismes ont été utilisés pour lutter contre ces crimes car le nouveau code pénal créera un meilleur environnement pour tous ceux qui utilisent les réseaux.», a expliqué José Carvalho da Rocha.

Lire aussi : Angola : le premier satellite national, AngoSat-1, sera finalement mis en orbite en décembre 2017

En somme, « en combinant la loi qui existe déjà (loi sur la protection des réseaux de systèmes informatiques), avec toutes les étapes du futur code pénal concernant les crimes qui se produisent dans le monde virtuel, nous aurons un paquet législatif suffisant pour traiter de cette question.», a conclu le ministre des télécoms.

Source : Agenceecofin.com

Comments

comments

Comments
To Top