Contributions

Une administration intelligente doit s’appuyer sur l’Open Data

Cher Directeur Général de l’ADIE

Votre engagement au sein de l’Agence De l’Informatique de l’État du Sénégal n’est plus à démontrer, vous avez su par vos actions donner une souveraineté numérique au Sénégal. Le lancement du « eGovLAB Challenge » ce vendredi 27 octobre 2017 nous montre encore vos talents de visionnaire. Je profite de l’occasion pour saluer personnellement cette initiative.

C’est quoi le « eGovLAB Challenge » ?

Un concours qui est ouvert aux jeunes, étudiants, start-ups et autres indépendants. Cette initiative vise à identifier et soutenir les meilleurs projets qui permettront de mettre en place de nouveaux produits et services innovants sur les différentes thématiques qui sont l’agriculture, la santé, l’éducation, la sécurité publique, l’environnement et les villes intelligentes.

Cette initiative de gouvernement ouvert qui s’appuyant sur la technologie pour améliorer la qualité des services publics tout en favorisant l’engagement citoyen ne peut être une réalité sans l’ouverture des données publiques en anglais Open Data.

Qu’est-ce que l’Open Data?

La notion d’open data est, la mise à disposition des données publiques produites ou reçues dans le cadre d’une mission de service public: impôts, budgets, aménagement du territoire, qualité de l’air, adresses des services publics, criminalité, statistiques du tourisme, résultats électoraux, effectifs des fonctions publiques, aides de la politique agricole commune…

Mr le directeur général, grâce à votre travail beaucoup d’agences et de ministères ont de nouveaux sites mobile-friendly, mais aujourd’hui nous sommes à l’ère de la donnée. Les portails qui délivrent des données publiques doivent être à jour, avec des formats de fichier pratique et des APIspour de l’instantanée.

L’innovation axée sur les données

Les données occupent une place centrale dans l’économie numérique d’un pays, ouvrir les données publiques c’est mettre à disposition des ressources pour plus de transparence, amélioration la qualité des services, stimuler l’innovation, tout en permettant la crée de nouveaux services par les acteurs du numérique.

Les initiatives d’ouverture de donnée dans le monde ne se comptent plus, après les pays, les villes et organisations internationales. Maintenant les entreprises embrassent le mouvement.

Pays

Villes

Organisations internationales

Entreprises

Sénégal Numérique 2016–2025 sans oepn data

Dans la stratégie Sénégal numérique 2016–2025 il est défini toute une série de mesures destinées à tirer parti des technologies de l’information et des communications (TIC), au nombre desquelles l’open data ne figure pas.

Existe-t-il des initiatives locales ?

Oui l’écosystème des données ouvertes est grandissante depuis 2013 avec des communautés, des projets, mais sans une collaboration entre l’État, les citoyens et la société civile.

De la nécessité d’une politique nationale de l’open data

Cher Directeur Général, le Plan Sénégal Emergent (PSE) doit s’appuyer sur l’ouverture des données publiques pour une gouvernance plus moderne et plus efficace. L’ADIE se doit d’être le garant de la gouvernance ouverte, en accompagnant les administrations Sénégalaises dans l’ouverture de leurs données et faire la promotion de l’open data en concertation étroite avec l’écosystème locale et les citoyens pour transformer le Sénégal en un pays émergent en 2035.

 

Mamadou Diagne
Ambassadeur Open Knowledge Sénégal

Comments

comments

Comments
To Top