Carolyn Everson, la vice-présidente du groupe de réseautage social, déclare que Facebook est en discussion avec des institutions financières sur des éventuelles collaborations en matière de paiement mobile en Afrique.

« Facebook discute avec des banques pour émettre des paiements ,c’est plus une feuille de route pour nous en 2020… mais nous avons ces conversations initiales avec certaines des plus grandes sociétés de services financiers » déclare Carolyn Everson.

Lire aussi l’article : Facebook: Le chef des produits, Chris Cox, démissionne

En 2018, Absa s’est associée à la célèbre plate-forme de messagerie WhatsApp de Facebook pour lancer le premier service de banque en ligne au monde. Cette plate-forme permet aux clients d’effectuer des paiements d’égal à égal ou de payer des factures de services publics, entre autres fonctionnalités.

Facebook a donc envisagé d’autres produits similaires à la suite de cette « étude de cas décisive ». Facebook a estimé que le financement en capital-risque en Afrique valait actuellement environ 1 milliard de dollars par an, dont 40% en fintech.

« L’argent mobile est sans doute l’une des opportunités les plus intéressantes, compte tenu du nombre de citoyens non bancarisés sur le continent. Nous constatons également que les industries des télécoms et des fintech commencent à s’accroitre plus ici en Afrique que partout ailleurs dans le monde », explique Everson.

Lire aussi l’article : Panne mondiale de Facebook, Instagram et Whatsapp: tout ce que vous devez savoir !

Très optimiste, l’équipe Facebook pense que cet investissement sera porteur surtout en s’appuyant sur la population jeune du continent et sur le segment en croissance de jeunes entreprise.

« Cela prendra plusieurs années, mais nous sommes engagés et nous continuons à investir ».ont -ils déclaré.

Maryse Atsé – ICT4Africa

Comments

comments