Depuis quelques années, le Sénégal est en train de se hisser à la tête des pays africains qui occupent le marché très apprécié de la production audiovisuelle. Avec l’avénement des séries télévisées, on assiste de plus en plus  à un engouement de la production audiovisuelle locale.  Par exemple, les séries Novélas ont été “englouties par celles locales. Cependant,  les producteurs doivent encore redoubler d’efforts pour espérer atteindre les normes  internationales imposées dans le monde de l’audiovisuel mais aussi en n’oubliant pas le contenu digital pour enfant.

Lire aussi l’article : Congo: l’Union Européenne veut booster la production de contenus locaux sur le web

Mame Ass Seck alias Mass Seck , DG de Level Studio, la maison de production de l’émission HiTech fait son  analyse du secteur audiovisuel. Selon le réalisateur , l’Etat du Sénégal a un grand rôle à jouer pour le développement du contenu local .

Le producteur travaille également pour la valorisation des contenus digitaux destinés aux  enfants. En  effet, le Sénégal ne produit presque pas de dessins animés spécialement conçus pour les enfants. C’est la raison pour laquelle, sa structure lancera ce 24 avril à Dakar,  un nouveau contenu pour enfant nommé “Dakar Rapide”. Un dessin animé conçu au Sénégal qui met en valeur notre culture tout en misant sur une bonne connaissance des coins et recoins du Sénégal à travers un Car Rapide.

Lire aussi l’article: La socialTV au Sénégal : Nos télévisions sont-elles en retard ?

Comments

comments