L’introduction du numérique dans le processus des enseignements apprentissages des matières scientifiques doit être une priorité. Pour y arriver, il faut que les paradigmes, les manières d’enseigner et les contenus changent.

Comment utiliser l’image numérique pour l’intégrer dans la pédagogie? Comment mettre en application l’utilisation des logiciels surtout ceux des mathématiques pour inciter les apprenants à aimer les matières scientifiques? Ces deux questions intéressent beaucoup Mme LEYE Maïmouna DIAKHATE la présidente de L‘Association Synergie pour l’Éducation au Numérique et aux Médias (SENUM).

L’objectif de l’association est de révolutionner le système éducatif sénégalais en passant par les enseignants, les administratifs, les élèves et aussi les parents d’élèves. 

Lire aussi: Le ministère de l’économie numérique s’engage à renforcer la sécurité des femmes et des enfants en ligne

Face à une mauvaise utilisation du numérique, il y a beaucoup de préjugés alors qu’il est bénéfique pour les élèves. La digitalisation du système éducatif peut combler le faible taux de présence des élèves dans les filières scientifiques et apporter une solution au faible taux de réussite des élèves dans les examens.