Les candidatures à la 10ème édition du Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique et au Moyen-Orient sont ouvertes depuis le 9 mars dernier, et se poursuivent jusqu’au 5 Juin 2020 via startup-Orange.com

Initié par le Groupe Orange, et décerné par Sonatel au Sénégal, ce prix matérialise l’ambition du groupe de promouvoir l’innovation sociale grâce aux Technologies de l’Information et de la Communication, dans le but d’améliorer les conditions de vie des populations d’Afrique et du Moyen Orient dans des domaines tel que l’éducation, la santé, l’agriculture, l’inclusion numérique ou encore le développement durable.
La première étape de ce concours consiste à la sélection par un jury local des trois premiers projets destinés à représenter le Sénégal lors des Prix internationaux Afrique et Moyen Orient.

Les trois lauréats du Sénégal recevront, à l’issue de la compétition nationale, des lots de 5, 4 et 3 millions accompagnant respectivement le 1er Prix, le 2ième et le 3ième Prix.

A cela s’ajoute, la possibilité pour les lauréats de bénéficier, s’ils remportent le challenge régional, respectivement de 25 000€ (16,4 millions de FCFA), 15 000€ (9,8 millions de FCFA) et 10 000€ (6,5 millions de FCFA). Ce qui porte à plus de 20 000 000 de FCFA le montant global à remporter pour chaque candidat, ainsi qu’un accompagnement personnalisé dispensé par des professionnels du financement des jeunes entreprises pendant six mois.

Lire aussi l’article: Awa Ly, une étudiante de l’Esp lauréate d’un concours international sur la programmation en ligne

La seconde phase du concours réunira les gagnants de chaque pays, soit un total de 51 candidats mis en compétition par un jury international, qui décernera les Prix Orange de l’Entreprenariat Social en Afrique et au Moyen Orient (POESAM) aux trois lauréats lors des Africacom Awards prévus en Novembre à CapTown, en Afrique du Sud.

Parce que la détection des jeunes talents est au cœur de la stratégie d’Orange et de Sonatel, la particularité de la 10ème édition du POESAM est la création du Prix féminin International, qui récompense soit une femme, soit un projet proposant une solution technologique pour améliorer les conditions de vie des femmes en terme d’autonomisation, de création ou de préservation des emplois, de collecte de données sur le genre, ou encore d’inclusion numérique et financière.
Il en est de même de la création du Prix Spécial 10ème année qui tend à récompenser les projets visant à l’amélioration du quotidien des personnes en situation de handicap, d’exclusion, de précarité sociale et économique.

Au total, quatre prix seront décernés lors du POESAM 2020, qui depuis sa création en 2011, a déjà soutenu une trentaine de projets. Le POESAM s’adresse aux étudiants, aux salariés ou aux entrepreneurs de plus de 21 ans, dont l’initiative a moins de trois ans d’âge.

Au Sénégal, le POESAM a récompensé SenVitale, Sunu Mbay, 20sur20–EdTech, WASOR/Senebot, Permas Partagés, Beugue Lire, Own Labs, EyoneMedicalSuite, ApiAfrique, MaTontine, Pass Courses, Niokobok et Kachile.
Entreprise responsable et citoyenne, Sonatel œuvre continuellement, à travers le POESAM, pour le renforcement de l’entreprenariat dans le domaine des TIC par la promotion de l’innovation sociale en faveur du développement.

Avec le Groupe Sonatel 

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet