En marge d’une visite effectuée, jeudi, à l’Université du Sine-Saloum El Hadj Ibrahima Niass (Ussein), le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Cheikh Oumar Anne a annoncé la reprise des cours dans le supérieur en septembre.

«Dans le cadre de la reprise, il faudra qu’on essaie de créer les conditions pour que celle-ci se fasse dans les règles de l’art et qu’on puisse terminer cette année. La photographie de la situation dans nos différentes universités, montre que cela est possible.

Lire aussi: L’enseignement en ligne, une violation flagrante du principe d’égalité des chances

Et on s’en félicite parce que ça s’est arrêté en mars, mais on a vu que dans toutes les universités, les enseignements se sont très bien déroulés et qu’on avait pratiquement capitalisé le 1er semestre. Il reste à effectuer le deuxième semestre », a affirmé, jeudi, Cheikh Oumar Anne, en marge d’une visite effectuée à l’Université du Sine Saloum El Hadj Ibrahima Niass de Kaolack.

« Si on démarre en septembre au 31 décembre, on aura 19 semaines de cours. C’est  largement suffisant. Maintenant, on a un semestre à sauver en 19 semaines dans des conditions assez particulières. Il faut beaucoup d’innovations et d’initiatives », a dit le ministre de l’Enseignement supérieur. Evoquant les chantiers de l’université, M. Anne soutient ceux des campus sociaux de Kaolack, Fatick et Kaffrine pourront démarrer en juillet. « Le retard noté sur le projet de construction de l’université Sine Saloum était dû à un blocage que nous avons surmonté », a-t-il affirmé.

Elimane FALL, Le Soleil

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet