Les technologies de l’information et de la communication sont au coeur de la lutte contre la covid- 19. Ainsi, leur utilisation est incontournable pour la diffusion d’informations fiables sur la pandémie et surtout, un moyen efficace dans la sensibilisation de millions de personnes présentes chaque jour sur la toile.

Le Lab de 4P International et La Netscouade se sont associés pour analyser la communication digitale des gouvernants des 10 pays d’Afrique les plus atteints par la pandémie.

Malgré des craintes et avertissements dès le mois de mars, l’Afrique reste le continent le moins touché par la pandémie de Covid-19 à l’heure actuelle. Les pays du continent ont toutefois dû faire face à de nombreux cas positifs mais également à de nombreuses fake news partagées en masse sur les réseaux sociaux, véritables menaces pour la santé publique. Au-delà de la gestion de la crise sanitaire, la communication publique, prérogative gouvernementale, est un levier autant qu’un défi dans la réponse apportée par les Etats pour endiguer l’épidémie. Comment les dirigeants africains ont-ils adapté leur communication lors de cette pandémie ? Ont-ils mis en place sur les réseaux sociaux des stratégies dédiées pour informer, sensibiliser et protéger leurs populations face aux dangers de la pandémie ?

Selon le rapport, deux niveaux de pratique de la communication digitale en temps de crise émergent de cette analyse. D’un côté, les États qui investissent les réseaux sociaux pour s’adresser à leurs populations avec des outils qu’elles maîtrisent et plébiscitent.
De l’autre, des gouvernements absents sur ces espaces. Parmi eux, certains pays observés n’utilisent que très peu les réseaux sociaux.

Proximité et réactivité sur les réseaux sociaux : Sénégal, Afrique du Sud et Côte d’Ivoire en haut du classement, suivis par le Nigéria, le Maroc et le Ghana

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Capture-d’écran-2020-07-01-à-13.14.23.png.
 
 

« Au premier rang de l’utilisation des réseaux sociaux en matière de communication publique digitale : le Sénégal avec un score de 32 points. Les pays du Top 3 du classement (Sénégal, Afrique du Sud, Côte d’ivoire) présentent tous une identité établie sur les réseaux sociaux, avec un écosystème dense et organisé de comptes pour la plupart certifiés2, et une animation dynamique et réactive. », peut- on lire dans le document.

Le Sénégal fait usage des codes des réseaux sociaux, à travers par exemple la diffusion de contenus vidéo ou GIF de sensibilisation et l’utilisation d’un hashtag dédié à la pandémie dans le pays (#Covid19SN), même s’il n’est pas systématiquement ajouté aux tweets des comptes des autorités, permettant aux internautes de retrouver facilement l’ensemble des informations officielles sur l’évolution de la maladie sur le territoire. Le live est également fréquemment utilisé, notamment sur la page Facebook du Président sénégalais.

 

 
 

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet