La DER/FJ et la Laiterie du Berger Dolima ont lancé le programme des 100 mini fermes.

Ce partenariat consiste en un cofinancement pour mettre en place des fermes avec des vaches métissées ayant un bon rendement laitier. Ces fermes d’un coût unitaire de 2.800.000 francs CFA permettent d’accroître la production de lait dans la région Nord avec l’introduction de vaches pouvant produire plus de 7 litres par jour. Le programme a démarré avec une première cohorte de 25 mini fermes intégrant au-delà de la production laitière, des cultures fourragères pour assurer une bonne nutrition du bétail.

Chaque mini ferme dispose de 4 vaches pour entamer la production. Il est à noter que pour les 25 premières fermes laitières, aucun défaut de remboursements n’a été noté, témoignant de l’intérêt des bénéficiaires ainsi que de la qualité du suivi des projets par les partenaires DER/FJ et LDB.Le lait collecté est racheté par la Laiterie du Berger pour préparer les produits Dolima et Kossam proposés sur le marché sénégalais.

Lire aussi:Opération Tabaski – La DER implante la première Bergerie connectée du Sénégal

Ce programme conjoint de DER/FJ-LDB est un début de réponse à l’enjeu d’une production laitière de qualité et en quantité, également profitable aux acteurs de l’élevage. Outre les effets économiques notables, le programme 100 mini-fermes permet à des populations nomades du département de Dagana de se sédentariser, en ayant une activité économique viable et impliquant toute leur communauté. La scolarisation des jeunes dans les localités concernées par le programme a connu un bond cette dernière année. La DER/FJ et la Laiterie du Berger continueront d’encourager cet effort dans l’éducation.

Isma Ba est éleveur depuis ses quatorze ans. Conséquemment, il ne connait que ce travail. Ce jeune a pu bénéficier du programme DER/FJ-LDB Dolima pour la mise en place des mini fermes.

« Je produis du lait que collecte la Laiterie du Berger. J’ai pu au-delà du financement pour la ferme, bénéficier d’une formation en gestion et production laitière ainsi que de la formalisation en entreprise individuelle de mon unité. Ce programme me permet d’avoir un débouché sûr pour ma production de lait et me permet de développer d’autres activités autour de la ferme. »

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet