L’Etat du Sénégal a consenti d’énormes efforts dans l’enseignement supérieur. Selon le directeur de l’enseignement supérieur public, 600 milliards de FCfa ont été investis dans ce secteur depuis 2012, date de l’arrivée au pouvoir du Président Macky Sall. Trois fois plus que ce qui a été fait de 1960 à 2012, a dit Daha Chérif Bâ, dans un entretien.  

Selon Le Soleil, dans un entretien qui a eu lieu en marge de la cérémonie de lancement des activités du projet « Edu-X services » au Sénégal, le directeur de l’Enseignement supérieur public, le Pr Daha Chérif Bâ, a tenu à faire remarquer l’intérêt que l’Etat a accordé au secteur de l’enseignement supérieur.

Pour lui, le Sénégal est un pays qui a beaucoup investi dans l’innovation et la formation de sa jeunesse. Pour preuve, il note que depuis 2012, les autorités de ce pays ont mis 600 milliards de FCfa dans le secteur de l’enseignement supérieur. «Trois fois plus que ce qui a été fait de 1960 à 2012», a-t-il dit. M. Bâ a souligné également l’intérêt que le Président de la République, Macky Sall, accorde à la déconcentration des enseignements à la base avec notamment la création de nouvelles institutions universitaires dans les régions de l’intérieur.

LIRE AUSSI  Free recrute un Chef Division Service Client

«Les autorités du pays sont soucieuses de l’équité territoriale, car jusqu’à présent, nos universités n’ont occupé que la frange atlantique du pays», a indiqué M. Bâ. Et de citer, entre autres créations, l’Université El Hadji Ibrahima Niasse de Kaolack. Ces projets, d’après lui, contribuent à maintenir les bacheliers dans leurs terroirs.

Il en a profité pour évoquer certains projets de l’Etat dans le domaine de l’enseignement supérieur tels que l’Université du Sénégal oriental qui sera axée sur les métiers des mines. Il s’est réjoui aussi de la création de l’Université virtuelle du Sénégal (Uvs), des Instituts supérieurs d’enseignement professionnel (Isep) dont celui de Diamniadio qui a commencé par les métiers de l’automobile et les Tic.

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet