WhatsApp vient de fixer de nouvelles conditions dans la manière dont les données personnelles des utilisateurs seront exploitées. Par conséquent, vous avez jusqu’au 8 février pour valider ces nouvelles conditions, sans quoi, vous n’aurez plus la possibilité d’utiliser l’application.

C’est à prendre ou à laisser. Début 2021, WhatsApp va changer les conditions d’utilisation de ses services, et notamment la manière dont l’application traite les données personnelles des utilisateurs.

Ces derniers devront donc prochainement valider les nouvelles « conditions et mises à jour de la politique de confidentialité ». S’ils s’y refusent, les services de WhatsApp ne leur seront plus accessibles, révèle The Independent relayé par Fredzone.

Un impératif

WhatsApp ne prend aucune pincette. « En appuyant sur J’accepte, vous acceptez les nouvelles conditions qui entreront en vigueur le 8 février 2021, indique la plateforme de messagerie. Après cette date, vous devrez accepter les nouvelles conditions pour continuer à utiliser WhatsApp ou vous pourrez toujours supprimer votre compte. »

Lire aussi: WhatsApp : Ils lisent vos messages privés et peuvent vous bloquer

Contacté par The Independent, WhatsApp a confirmé l’impératif de valider ces nouvelles conditions. La filiale de Facebook n’a pas fait d’autre commentaire sur les modifications concernant les données personnelles des utilisateurs.

Des nouveautés pour les entreprises

La prochaine mise à jour de l’application va également stimuler le commerce et faciliter la mise en relation des utilisateurs avec un produit. WhatsApp a déjà prévenu en octobre dernier que l’application allait « permettre aux clients de consulter les produits disponibles et d’effectuer des achats directement depuis une discussion ».

Avec cette mise à jour, les entreprises auront la possibilité de gérer, depuis les services d’hébergement de Facebook, les messages envoyés par les clients via WhatsApp. L’application va bien sûr facturer ces différents services aux entreprises.

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet