Alors que le bitcoin vient de dépasser les 50 000 dollars, la spéculation n’a jamais été aussi forte et créer ces premiers “milliardaires” du bitcoin.

L’année dernière, le marché des actions a donné aux investisseurs de bonnes raisons de se réjouir. Cependant, les plus heureux sont bel et bien les détenteurs de cryptomonnaies. Avec une valeur totale de 1000 milliards de dollars, soit quatre fois plus qu’en janvier 2020 (250 milliards de dollars), le marché des crypto-devises a explosé. Ainsi, Forbes a entrepris d’évaluer la fortune des crypto-investisseurs et entrepreneurs les plus riches, en prenant en compte à la fois la valeur de leurs devises numériques, mais aussi leurs intérêts dans des entreprises du secteur et leurs actifs traditionnels. En tout, 11 milliardaires profitent de la montée en flèche des cryptomonnaies.

  • Brian Armstrong 

Valeur nette : 6,5 milliards de dollars 

La société Coinbase, qu’il a cofondé en 2021 après un passage chez Deloitte et Airbnb, est l’une des plateformes les plus populaires pour acheter et vendre des devises numériques. Au total, près de 3 milliards de dollars de devises s’échangent par jour. Aujourd’hui, Coinbase est la société la plus importante dans le domaine des cryptomonnaies aux États-Unis. Brian Armstrong, 38 ans, possède 20 % de l’entreprise. Cette dernière se dirige par ailleurs vers une introduction en bourse de type cotation directe. Interrogé par Forbes sur les raisons qui l’ont poussé à se lancer dans ce secteur, le jeune entrepreneur a répondu qu’il voulait que « le monde possède un système financier mondial et ouvert permettant d’innover en toute liberté. »

  • Sam Bankman-Fried 

Valeur nette : 4,5 milliards de dollars 

À tout juste 28 ans, Sam Bankman-Fried gère 2,5 milliards de dollars d’actifs par l’intermédiaire d’Alameda Research, la société de trading quantitatif de devises numériques qu’il a fondé en 2017. Diplômé du MIT et ancien trader ETF à Wall Street, le jeune entrepreneur a également créé en 2019 FTX, une bourse de produits dérivés dans le secteur des cryptodevises. Il doit en grande partie sa fortune aux fonds propres et aux jetons de FTX.

  • Chris Larsen 

Valeur nette : 2,9 milliards de dollars

L’entrepreneur en série de 60 ans, Chris Larsen, a cofondé l’organisme prêteur Eloan en 1997. Huit ans après, il crée l’organisme prêteur entre particuliers Prosper. Son troisième projet est le plus important, mais aussi le plus controversé : Ripple. Il a cofondé cette société avec Jed McCaleb en 2012 afin de faciliter les paiements internationaux pour les banques par l’intermédiaire de la technologie des chaînes de blocs et de jetons (XRP). En janvier 2018, la bulle des cryptomonnaies a brièvement fait grimper sa fortune à plus de 17 milliards de dollars. Cependant, le cours du XRP s’est effondré avec le reste du marché lorsque la bulle a éclaté plus tard cette année-là. En décembre 2020, la Securities and Exchange Commission(SEC) intente une action en justice contre Ripple et ses fondateurs. Ces derniers sont accusés d’avoir procédé à une vente de titres non enregistrée. « La SEC a tort sur toute la ligne au sujet des faits et de la loi », a déclaré la société dans un communiqué.

  • Michael Saylor 
LIRE AUSSI  Nouveau record: Le bitcoin dépasse la barre des 60.000 dollars

Valeur nette : 2 milliards de dollars

Le PDG de l’éditeur de logiciels MicroStrategy est l’un des dirigeants les plus célèbres de la bulle Internet. Le magazine américain People l’a même nommé dans son classement des meilleurs partis. Cependant, une comptabilité douteuse a fait chuter les résultats financiers de la société. Cette dernière n’a également pas été épargnée par l’explosion de la bulle Internet qui a fait chuter le cours de ses actions. Alors pourquoi Michael Saylor figure-t-il dans cette liste ? Deux raisons expliquent cette présence. Tout d’abord, en décembre 2020, la société MicroStrategy a annoncé avoir utilisé ses liquidités et emprunté 650 millions de dollars pour acheter 70 784 jetons de Bitcoin d’une valeur de 1,1 milliard de dollars (aujourd’hui, ces jetons valent 2,5 milliards de dollars). Cette démarche a permis de faire monter les actions de la société de plus de 300 %. Enfin, Michael Saylor affirme avoir personnellement acheté 17 732 jetons de Bitcoin pour une valeur d’environ 175 millions de dollars (aujourd’hui, ces jetons valent environ 650 millions de dollars).

  • Changpeng Zhao (« CZ ») 

Valeur nette : 1,9 milliard de dollars

L’ancien développeur de logiciels a vendu sa maison à Shanghai en 2014 pour tout investir dans le Bitcoin. À l’été 2017, il a créé la société Binance, qui en un an est devenue la plateforme la plus populaire pour échanger des cryptomonnaies. Depuis, la société a développé de nombreuses activités telles que la création d’un fonds de capital-risque, le minage de Bitcoins ou encore la mise en place d’une carte de débit pour dépenser des cryptodevises en Europe. Fils d’un professeur temporairement exilé de Chine, Changpeng Zhao préparait des hamburgers chez McDonald’s et travaillait de nuit dans une station-service pour aider à subvenir aux besoins de sa famille.

  • Tyler et Cameron Winklevoss 
LIRE AUSSI  Burkina: la CEDEAO se penche sur le thème "la crypto monnaie comme facilitatrice du commerce communautaire en Afrique de l'Ouest"

Valeur nette : 1,6 milliard de dollars chacun

Ces deux jumeaux, anciens rameurs olympiques, sont célèbres pour avoir poursuivi en justice le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, l’accusant d’avoir volé leur idée de réseau social. En 2012, les frères Winklevoss ont utilisé les 65 millions de dollars, versés par le PDG de Facebook dans le cadre de l’accord de règlement du litige, pour constituer des stocks de Bitcoin. Aujourd’hui, ils détiennent encore 70 000 jetons de Bitcoin, en plus d’autres actifs numériques. En 2014, ils ont cofondé la société Gemimi, spécialisée dans l’échange de cryptomonnaies. Actuellement, 200 millions de dollars de cryptodevises s’échangent chaque jour sur la plateforme.

  • Barry Silbert 

Valeur nette : 1,5 milliard de dollars

Après avoir vendu la jeune pousse Second-Market, une plateforme de négociation d’actions, au Nasdaq en 2015, le diplômé de la Emory University a créé Digital Currency Group, un conglomérat de cinq entreprises. Sa plus grande source de revenus provient du gestionnaire d’actifs numérique, Grayscale, qui gère 28 milliards de dollars de Bitcoin, Ether et autres cryptomonnaies. Profitant de sa position préférentielle en tant que premier arrivé sur le secteur, la société Grayscale a été la première à obtenir l’autorisation réglementaire de vendre des titres adossés au Bitcoin à des investisseurs institutionnels ou accrédités. Désormais, les revenus annuels de la société sont estimés à 590 millions de dollars.

  • Jed McCaleb 

Valeur nette : 1,4 milliard de dollars 

Partisan de la première heure des cryptomonnaies, Jed McCaleb, 46 ans, a cofondé trois sociétés spécialisées dans ce domaine. En 2010, il a créé Mt. Gox, la première grande entreprise d’échange de Bitcoins, qu’il a vendu un an après. En 2012, il a cofondé Ripple, mais il a rapidement quitté la société à la suite de désaccords avec les autres fondateurs. Enfin, en 2014, il a cofondé Stellar (4,8 milliards de dollars en valeur d’actifs), l’entreprise concurrente de Ripple, dont le but est d’accélérer les paiements transfrontaliers. La majeure partie de la richesse de Jed McCaleb provient des près de 3,4 milliards de XRP qui lui restent sur les 9 milliards empochés en tant que fondateur de Ripple. Avant d’investir dans les devises numériques, l’entrepreneur était connu pour avoir créé le service de partage de fichiers eDonkey2000. En 2006, poursuivie par des maisons de disques pour violation des droits d’auteur, l’entreprise a dû leur verser 30 millions de dollars au terme d’un accord de règlement du litige.

  • Tim Draper 
LIRE AUSSI  Crypto-monnaies : Binance organise son premier cours de formation dédiée à la communauté africaine francophone

Valeur nette : 1,1 milliard de dollars 

Descendant d’une lignée d’investisseurs de la Silicon Valley et cofondateur de l’entreprise de capital-risque Draper Fishet Jurvetson, Tim Draper a réalisé des centaines d’investissements de capital-risque dans des entreprises telles que Tesla ou Theranos. En 2014, il a acheté 29 656 jetons de Bitcoin, confisqués par les Marshals américains après la fermeture du marché noir Silk road, pour une valeur de 18,7 millions de dollars (62 dollars le jeton). Actuellement, ces jetons valent 1,1 milliard de dollars. « J’ai acheté d’autres devises numériques en cours de route, mais pas assez pour dépasser les frères Winklevoss », a affirmé Tim Draper dans un courriel à Forbes, sans s’épancher sur le détail de sa fortune : « je préfèrerais ne pas passer un examen approfondi ».

  • Matthew Roszak

Valeur nette : 1 milliard de dollars

Partisan de longue date des cryptomonnaies, Matthew Roszak a travaillé dans le domaine du capital-risque et comme entrepreneur (il a également été poursuivi pour délit d’initié en 2006), avant d’amasser un portefeuille de devises numériques à partir de 2012. Aujourd’hui, il est le cofondateur et le président de Bloq, une jeune pousse de Chicago spécialisée dans la technologie des chaînes de bloc, qui fournit des conseils sur des projets tels que l’aide aux banques pour le stockage sécurisé des devises numériques. Récemment, Matthew Roszak a pris part à une initiative visant à offrir à chaque membre du Congrès des États-Unis 50 dollars d’actifs numériques. Cette initiative a rencontré un succès mitigé.

*Toutes les valeurs des cryptomonnaies sont en date du 19 janvier 2021, à 11 h GMT, selon Messari.io.

Article traduit de Forbes US – Auteurs : Jeff Kauflin, Chase Peterson-Withorn, Jennifer Wang, Michael del Castillo, Steven Ehrlich, Nina Bambysheva et John Hyatt

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet