La délégation conduite par le Ministre délégué auprès du Ministre de l’Enseignement supérieur, Mme Camelia NTOUTOUME Epse LECLERQ, en mission au Sénégal dans le cadre de l’organisation de la Conférence des Ministres de l’Éducation des États et Gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN), s’est entretenue, pour la première étape, avec le Coordonnateur de l’UVS, Pr Moussa LO et ses collaborateurs. Cette visite s’est tenue en perspective de la mise en place d’une université virtuelle au Gabon afin de s’adapter aux effets de la crise sanitaire actuelle liée à la COVID-19.  

En guise d’introduction, une présentation faite par le Coordonnateur a permis aux invités de mieux comprendre l’UVS, son modèle pédagogique, son fonctionnement et son positionnement au niveau territorial, notamment avec le concours des Espaces numériques ouverts (ENO). Selon le Coordonnateur, il a fallu trouver un modèle pédagogique qui prenne en compte toutes les préoccupations liées à la création de l’UVS. Ces dernières sont de l’ordre de l’adaptation des nouveaux étudiants à la formation à distance, et aussi des réalités socio-économiques et technologiques, entre autres.  Professeur LO a, par ailleurs, rappelé l’avis favorable obtenu en 2020 de la part de l’Autorité nationale d’Assurance Qualité de l’enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (ANAQ-Sup) pour délivrer des diplômes de  Licence et de Master. Le Ministre, très séduit, a réitéré tout l’intérêt porté au modèle de l’UVS. Une occasion pour l’assistance d’échanger sur les orientations déclinées précédemment. 

LIRE AUSSI  Campusen- Le concepteur et gestionnaire, Dr Seydina M. NDIAYE, dément le SAES et apporte des précisions

La seconde étape de la visite a permis à la délégation de découvrir le bâtiment de l’Espace numérique ouvert de Dakar ainsi que son environnement administratif et étudiant. Monsieur Mamadou NDOUR, administrateur de l’ENO, a servi de guide pour expliquer aux visiteurs les différentes fonctionnalités de l’infrastructure. C’était le lieu pour M. Issa BA de l’équipe multimédia de la Direction de la Formation et de l’Ingénierie pédagogique (DFIP) de l’UVS, de procéder à la présentation du studio mobile qui permet la production de contenus pédagogiques sous format de capsules vidéos.

Cette activité avec cette institution gabonaise relève une fois de plus de l’intérêt que plusieurs pays africains accordent à l’UVS dans une même perspective de mise en place d’une université virtuelle, à l’image du Mali, de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso.

Khadidiatou Fall SAMB DIOP, UVS

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet