Le Gouvernement du Sénégal a annoncé, ce mercredi 10 mars, un programme de financement destiné aux jeunes et aux femmes dans l’optique de booster l’emploi dans le pays.

D’un montant de 350 milliards de FCFA, le programme veut résorber le gap de l’emploi au Sénégal classé dans le top 10 des pays les plus touchés par le chômage au monde selon le rapport 2020 de l’Organisation internationale du travail (OIT).

Pour Macky Sall, « il s’agit d’une urgence pour la réorientation des priorités autour de la Jeunesse » .

En plus de ce programme, il est prévu, dans la période 2021-2023, des recrutements importants dans plusieurs secteurs, a déclaré le président sénégalais en conseil des ministres exhortant également le secteur privé, « à développer une Initiative complémentaire de soutien à l’emploi et à l’insertion des jeunes à l’image de la Convention « Etat- Employeurs« .

« Ces ressources publiques exceptionnelles, vont financer la première phase de la mise en œuvre du Programme d’urgence pour l’emploi et l’insertion socio-économique des jeunes, à raison de 150 milliards pour l’année 2021, 100 milliards pour 2022 et 100 milliards pour 2023. »

LIRE AUSSI  Seeds for the Future : 30 étudiants sénégalais à la conquête de la Technologie Huawei

Le Sénégal dispose dans son arsenal de programmes d’insertion de jeunes, plusieurs agences dont le résultat reste encore à désirer. Il y a quelques mois, le président sénégalais avait annoncé la mise en place d’un Con­seil national pour l’insertion et l’emploi des jeunes (Cniej), organe consultatif stratégique d’impulsion dont la première rencontre est prévue en urgence au plus tard le 10 avril prochain.

Ce changement de politique d’emplois des jeunes intervient au lendemain des fortes manifestations qui ont éclaté dans le pays et ayant causé la mort de 10 personnes. La jeunesse sénégalaise est descendue dans la rue pour exprimer sa colère et dénoncer le manque d’emplois dans le pays.

Ce jeudi 11 mars 2021 a été décrété Journée de deuil national à la mémoire des défunts « les drapeaux seront en berne en ce jour de communion, de recueillement et de prières pour nos chers disparus » a précisé la présidence de la République.

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet