Internet, on se souvient tous de cette adage qui dit : « tout ce qui se trouve sur le Net, n’est pas nette ». Alors ma question est comment en sommes-nous arrivé à ce point d’avilissement ?

N’avons-nous pas compris l’avertissement prodiguer par tant de faits et gestes perceptibles par tout un chacun à travers tous ces canaux spécifiquement dénommés « Réseaux sociaux » qui ne sont qu’une infime partie de ce que représente cette outil qu’est INTERNET.
Allons droit au but ! Et essayons d’exposer les faits. Des actes intrinsèques de cause à effet qui ne sont que l’aboutissement de toutes ses dérives observées de part et d’autre et dont l’unique facteur de propagation est la jeunesse.
Devenus de puissants vecteurs de transmission, notre jeunesse est devenue en quelque sorte ce Cobaye utilisé par de nombreuses personnes qui pour certains sont appelés « Influenceurs », d’autre même vont jusqu’à s’autoproclamer « Juge, Capo entre autre surnom dignes de celui des grands Cirques Nord-Coréen. 
Ces soit disant « Influenceur où je ne sais quel autres nominatifs »,  chargés de diffuser tantôt des vidéos obscènes, tantôt des insultes avec une virulence inouïe.

LIRE AUSSI  Convocations répétées de Dj Malick par la police : Dénoncer la corruption est-il devenu un délit au Sénégal ?


Allant même jusqu’à détruire des vies rien que pour avoir de simple vues. 
Toujours à la chasse d’une audience de plus en plus grandissante dont l’unique cible se trouve être la jeunesse. Voilà en quelque sorte le mal qui secoue notre génération. Notre jeunesse à nous , oubliant toute éducation prodiguer par nos parents, faisant fi des préceptes religieuses inculqués et se donnant à cœur joie d’apprécier leur semblable se faire déchiqueté par une personne qui se croit être « parfait » en outre Juge de surcroît.
Nous qui réclamons chaque jour du travail, nous qui nous indignons du taux de chômage pléthorique dans nos différentes villes. C’est nous même qui donnons de l’importance à ces personnes en passant nos heures entières à scruter leurs moindre faits et gestes dans l’intention d’apprécier une vidéo parlant d’autrui ou de rire de quelqu’un qui par mégarde aura fait une erreur. Combiens de jeunes sont passés à côté d’une opportunité de travail, parce que le recruteur qui se trouve comme lui au niveau du réseau social, aura trouvé dans sa fil d’actualité une présentation ou une vidéo qui laisse à désirer. L’auto-éducation, c’est maintenant ou jamais,  n’ayons pas à regretter demain nos heures passées devant nos écrans aujourd’hui. 
Sachons que chacun est responsable de ses faits et gestes. Alors ayons des références et essayons de pratiquer ce que nos aïeux ont jadis su implantés. Reprenons les enseignements donnés par nos différents chefs Religieux. Et ce n’est qu’à partir de là que nous atteindrons les buts que nous nous sommes fixés. 

LIRE AUSSI  Concurrence Wave et Orange Money: Duels de titans

Limamou Diop Directeur de l’école du Parti URV

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet