L’offre de formations gratuites en ligne de Polytechnique Montréal se bonifiera à nouveau en 2022 avec la création de six nouveaux cours. Destinées tant à la formation continue qu’aux personnes curieuses d’en apprendre davantage sur un sujet, plusieurs de ces formations ont eu jusqu’ici un impact majeur, rejoignant des milliers de participants partout sur la planète.

Dans le milieu, on connaît les « cours en ligne gratuits ouverts à tous » sous l’acronyme CLOT ou MOOC (Massive Open Online Course). Mais ces cours ont de moins en moins besoin de présentation comme en témoigne leur popularité. Le cours de chimie générale « La chimie, en route vers le génie I », par exemple, compte présentement 1 676 inscrits provenant de 68 pays. Et ce n’est pas le plus populaire.

Catherine Carré, conseillère pédagogique au Bureau d’appui et d’innovation pédagogique de Polytechnique Montréal, pilote la création de ce type de cours depuis son arrivée en 2015. Jusqu’ici, elle a contribué à la mise en ligne d’une dizaine de formations.

Catherine Carré

« Certains sont des cours universitaires qu’on met carrément en ligne, alors que d’autres visent à rejoindre une clientèle plus vaste », explique-t-elle, citant le cas du cours gratuit en développement durable, « L’ingénieur, source de solutions durables », qui compte 1 168 inscriptions cette année, et qui a rejoint plus de 12 100 inscrits depuis son lancement en 2016.

LIRE AUSSI  Bénin (Education) : Des cours en ligne à travers l'initiative Classe 19

Certaines des formations attirent des gens qui veulent satisfaire leur curiosité, d’autres servent à la formation continue. Une attestation de participation peut d’ailleurs être émise pour celles et ceux qui satisfont aux critères d’une formation, moyennant des frais de base.

SIX NOUVEAUX COURS

Au cours de l’année 2022, Polytechnique Montréal prévoit démarrer six nouveaux cours en ligne gratuits ouverts à tous dans des créneaux où l’établissement se démarque. « Avec ces cours, on cherche particulièrement à faire rayonner nos expertises à l’international », souligne Mme Carré.

Certains de ces CLOT se veulent une continuité de cours existants. D’autres sont totalement nouveaux. C’est le cas des formations Penser les transports de demain, Technologies des réseaux électriques intelligents, Intégration de l’énergie renouvelable dans les réseaux électriques et Se lancer en entrepreneuriat technologique. L’information sur ces cours se trouve à l’adresse polymtl.ca/mooc.

Les thématiques sélectionnées pour chaque formation répondent à un appel à projets. La démarche demande du temps et de l’organisation, les cours en ligne gratuits ouverts à tous se différenciant en plusieurs points des cours magistraux. « On ne fait pas qu’enregistrer les capsules comme on donne un cours normal », explique Mme Carré, qui compare le processus à celui de l’écriture d’un livre. « Il faut scénariser l’ensemble du cours, prévoir une structure, écrire les textes, enregistrer les vidéos, préparer les exercices et les activités, en plus de s’assurer d’offrir de l’encadrement : c’est un travail qui nécessite énormément de temps. » Les professeurs se lançant dans l’aventure sont épaulés par une équipe de spécialistes qui s’assurent que la proposition finale répond aux critères d’un cours en ligne gratuit ouvert à tous.

LIRE AUSSI  Cinq idées pour enseigner à distance autrement

Heureusement, une fois qu’une formation est produite, le matériel sert pendant plusieurs années. Les étudiantes et étudiants de Polytechnique Montréal en bénéficient aussi dans le cadre de « classes inversées », où le matériel est utilisé pour préparer des travaux pratiques qui seront effectués en classe.

SOURCE : MAGAZINE POLY 

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet