mardi, août 16, 2022

UEMOA: les fraudes sur les émetteurs de Monnaie électronique évoluées à 274,32 millions de FCFA en décembre 2020

0 commentaire

La Zone UEMOA a enregistré plusieurs fraudes touchant les émetteurs de monnaie électronique durant la période de décembre 2020 a appris Socialnetlink.

Les émetteurs de monnaie électronique de l’UEMOA sont très touchés par la fraude. Pas un seul jour sans qu’un individu tente, à travers une transaction, de manipuler ou de mettre en oeuvre des techniques frauduleuses pour détourner de l’argent.

Le fractionnement des dépôts et des retraits (Bycash in & Bycash out), les rechargements de crédit téléphonique, l’arnaque (gain à un tirage au sort, emploi), le fractionnement des paiements marchands, la fraude par vol du téléphone d’un distributeur ou d’un client sont les techniques les plus fréquemment utilisées par les fraudeurs.

Selon le rapport d’analyse de la fraude et des dispositifs de prévention et de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme à fin décembre 2020 de la BCEAO, les émetteurs de monnaie électronique ont déclaré «24.617 cas de fraudes pour un montant de 274,32 millions de francs CFA contre 35.440 cas de fraudes pour une valeur de 766,61 millions de francs CFA à fin juin 2020, soit une baisse de 30,54% et 64,22% respectivement en volume et en valeur».

D’après le document exploité par Socialnetlink, « cette réduction des cas de fraude s’explique notamment par les actions de sensibilisation menées par les émetteurs à l’endroit de leurs clients et les mesures de répression prises à l’égard des fraudeurs».

Pour freiner cette hémorragie monétaire, les émetteurs de monnaie électronique ont poursuivi les actions de sensibilisation et de lutte contre la fraude afin de préserver la confiance des usagers et de renforcer la protection de leurs fonds. Les principales mesures prises sont entre autre la réalisation de campagnes de communication (diffusion de SMS, spots publicitaires, etc.) à l’endroit du grand public par rapport à la protection des comptes de monnaie électronique et aux différentes formes d’arnaques,  la diffusion de notes d’informations aux distributeurs en vue de les sensibiliser, la suspension ou l’avertissement des distributeurs ayant de mauvaises pratiques.

Pour rappel, le rapport de la Bceao s’inscrit dans le cadre de la surveillance des moyens et des services de paiement dans l’UEMOA au cours du second semestre de l’année 2020. Il est élaboré sur la base de  l’exploitation des données relatives à la volumétrie, aux incidents et aux fraudes liées aux services de paiement adossés à la monnaie électronique (SPAME) et à  l’analyse des risques inhérents aux moyens et aux services de paiement innovants.