70% des sénégalais ne sont pas satisfaits de la qualité de service des opérateurs selon une Enquête Cicodev Afrique

Au moment où le débat de sanction fait rage entre l’Autorité de Régulation des Télécoms et des postes ( ARTP) et les opérateurs de téléphonie mobile, une nouvelle enquête vient de remettre les pendules dans le réseau . En effet, Cicodev Afrique a réalisé une enquête dans les 14 régions du Sénégal pour avoir l’appréciation de 1 473 usagers sur la qualité de service des trois opérateurs, mais également sur les sanctions qui leur sont infligées. Parmi les personnes interrogées, 1 044 sont abonnées à Orange, 279 à Free et 150 à Expresso.

D’après le document, seuls 30 % des usagers ont estimé que la qualité est bonne tandis que 70% ne sont pas satisfaits de la qualité de service des opérateurs

 Sur les services problématiques des opérateurs de téléphonie mobile, 47 % des usagers ont déclaré avoir un problème de réseau, contre 43 % qui ont révélé rencontrer des difficultés dans l’accès à Internet, mais seulement 1 % rencontrent des difficultés avec le service de messagerie.

Par contre, 9 % des personnes enquêtées ont dit n’avoir aucun problème lié aux services des opérateurs.

LIRE AUSSI  Les transformations actuelles de la régulation ( Pr Abdoulaye SAKHO)

S’agissant de la sanction infligée au opérateurs, 58,6 % ont estimé qu’elles sont méritées ; 13 % les ont trouvées faibles. Par contre, 22 % les considèrent comme trop élevées et 5 % les trouvent injustes.

L’Organisation de la société civile exhorte les opérateurs à améliorer la qualité des services (réseau, Internet et SMS) dans leurs zones de couverture et l’accessibilité géographique et financière des services de téléphonie mobile au profit de leurs usagers.

A l’ARTP, il recommande d’amener le FDSUT à assurer sa mission de couverture en réseau des zones blanches avec des investissements financés par les contributions des opérateurs.