mardi, août 16, 2022

Electricité en Côte d’Ivoire- Le gouvernement s’est doté de quatre plans directeurs pour un investissement de 6 800 milliards de FCFA

0 commentaire

Au sortir de la crise postélectorale de 2011, la Côte d’Ivoire enregistrait un taux de couverture électrique de 33,1%. Les efforts constants du gouvernement et les réformes entreprises dans le secteur ont permis de changer significativement la donne. Le taux de couverture de l’électricité est passé de 33,1% en 2011 à 69% en 2019 pour atteindre près de 80% à fin 2020.

Pour rendre le secteur plus compétitif, le gouvernement s’est doté de quatre plans directeurs pour un investissement de 6 800 milliards de FCFA sur la période 2014-2030.

A ces mesures, s’ajoute la réalisation de plusieurs infrastructures importantes, dont l’aménagement du barrage hydro-électrique de Soubré, les projets de construction du barrage hydro-électrique de Gribo-Popoli (112 MW) du barrage de Singrobo-Ahouaty (44MW) et de la centrale à biomasse « Biokala » (46 MW). Ainsi que la réalisation d’une centrale thermique à cycle combiné « CIPREL 5 » de 390 MW à Jacqueville et d’une centrale électrique au gaz naturel à Azito (Yopougon Abidjan).

Sur la période 2019-2020, 1 841 localités ont été électrifiées, soit 900 localités par an contre 300 par une sur la période 2012-2018

Grâce à ces infrastructures, la capacité de production d’électricité du pays a atteint 2 229 MW en 2019, soit une augmentation de 60 % depuis 2011.

Cette performance du secteur a eu des retombées positives sur le plan social. L’Etat ivoirien a mis en place le Programme national d’Electrification rurale (PRONER) et le Programme Electricité Pour Tous (PEPT). La mise en œuvre de ces projets a contribué à la hausse du nombre de localités ivoiriennes électrifiées, passant de 2 847 en 2011 à 4 469 en 2017. Sur la période 2019-2020, 1 841 localités ont été électrifiées, soit 900 localités par an contre 300 par an sur la période 2012-2018.

Environ 205 000 ménages ont bénéficié en 2020 du « Programme Électricité pour tous » portant ainsi le nombre total de bénéficiaires à environ 1 230 000 ménages.

Les autorités ivoiriennes qui envisagent de faire de la Côte d’Ivoire un hub sous-régional ont renforcé son rôle de pôle énergétique. Ainsi, la capacité de production de la Côte d’Ivoire va passer du simple au double d’ici à 2030.

Le pays ambitionne d’électrifier toutes les localités du pays avant la fin 2025.

La Côte d’Ivoire exporte environ 11 % de sa production nationale brute d’électricité vers certains pays de la sous-région, dont le Burkina-Faso, le Mali, le Libéria, la Guinée, la Sierra Leone, entre autres.