samedi, août 13, 2022

Statut Général des fonctionnaires : l’Etat promeut la mobilité des agents de la fonction publique

0 commentaire

L’Assemblée Nationale a examiné, hier, le projet de loi portant modification du statut général des fonctionnaires. Selon la ministre de la Fonction publique et du Renouveau du Service public, Mariama Sarr qui défendait ce texte à l’hémicycle, cette modification vise à promouvoir la mobilité des agents de la fonction publique pour plus d’efficacité et d’efficience.

Faciliter la mobilité des agents de la fonction publique. Tel est l’objectif visé par le gouverne- ment du Sénégal en modifiant la loi relative au statut général des fonctionnaires.
Convaincue en effet que cette loi, notamment à son article 67, constitue une limitation du fonctionnaire, la ministre de la Fonction publique et du Renouveau du Service public, Mariama Sarr, a indiqué que le nouveau texte permettra l’extension des exceptions prévues pour assouplir l’encadrement du détachement des fonctionnaires, le relèvement du plafond de l’effectif réel pouvant bénéficier de cette position ainsi que la consécration de la radiation du rôle du fonctionnaire du statut du cadre des fonctionnaires le régissant à la suite de sa nomination dans un autre corps relevant d’une autre loi. «L’accomplissement de cet objectif interpelle le fonctionnaire appelé, aux termes de l’article 12 du statut général des fonctionnaires, à concourir au fonctionnement de l’Administration et à la réalisation des objectifs définis le par Gouvernement», souligne Mariama Sarr.

Elle précise en outre que la modification de l’article 67 permettra d’étendre les exceptions ayant trait à l’encadrement du détachement des fonctionnaires, tout en relevant le seuil de 10% à 30%. «Le relèvement de ce seuil est raisonnable au regard de l’évolution du nombre de fonctionnaires qui passe de 32.000 en 1963, à 127.000 après l’audit physique et biométrique de 2012, et à 150.000 agents environ actuellement», renseigne-t-elle.

Le gouvernement est dans une dynamique de moderniser l’administration  

S’agissant par ailleurs du détachement des députés, Mariama Sarr a proposé de tenir des séances de travail au cours desquelles des explications seront fournies sur toutes les procédures prévues à cet effet, afin de permettre aux parlementaires concernés de maîtriser leur situation administrative (liée à leur carrière). Sur la réforme en profondeur de la loi de 1961 sur le statut général des fonctionnaires, indique- t-elle, le Gouvernement du Sénégal est dans une dynamique de moderniser l’Administration.

«Au sortir du Forum national de l’Administration de 2016, le chef de l’Etat avait donné des instructions pour engager la refonte de la loi précitée. La présente réforme proposée constitue une étape importante dans ce sens», informe la Ministre de la Fonction publique.

Interpellée par les députés sur la question du logement, Mariama Sarr a soutenu que des progrès significatifs sont enregistrés en faveur des agents de l’Etat. Ainsi, elle évoque le protocole d’accord signé avec les organisations syndicales de l’enseignement, dont le volet logement a occupé une place prépondérante.

«Des débuts de solutions ont déjà été trouvés en relation avec le ministère en charge de l’Urbanisme. De même, ce ministère prend en charge les préoccupations exprimées par d’autres organisations syndicales des travailleurs dans les secteurs de l’agriculture, de la pêche, de la santé, entre autres. Actuellement, certains travailleurs sont entrés en possession de leur parcelle viabilisée, tandis que d’autres se font enrôler dans des programmes, tels que celui des 100.000 logements» a-t-elle renseigné.

S’agissant par ailleurs de la problématique liée aux lenteurs administratives, Mariama Sarr assure que la dématérialisation constitue actuellement une réalité dans beaucoup de services administratifs au Sénégal. À ce sujet, elle a annoncé que son département compte lancer la deuxième phase Girafe qui est une plateforme destinée à prendre en compte tous les types d’actes administratifs des agents de l’Etat par voie électronique. «Parallèlement, des bureaux relais de la Fonction publique sont installés et fonctionnels dans les régions de Fatick, Kaolack, Kaffrine, Louga, Diourbel, Thiès, Matam, Kolda, Sédhiou, Saint-Louis et Ziguinchor, en vue de rendre un service public de proximité et de qualité, dans le contexte de mise en oeuvre de la politique de décentralisation engagée dans notre pays», affirme-t-elle. En plus de ces initiatives, souigne la ministre, la caravane du service public permettra de prendre en charge certaines préoccupations des agents de ‘Etat. «Cette démarche vise à favoriser la performance et va contribuer à réduire les temps d’absences au niveau de l’Administration», déclare Mariama Sarr.

Ousseynou Fall /LAS/repris par Socialnetlink