dimanche, novembre 27, 2022

Piratage- Des hackers vident des comptes chez Attijari Bank Sénégal

0 commentaire

Attijari a été victime de dangereux pirates qui ont fait exécuter à un gestionnaire de comptes de faux ordres de virements. L’un des mis en cause a été arrêté par la Section de recherches (Sr) de la gendarmerie nationale. La banque a corsé le dossier en déposant plainte devant le doyen des juges.

Joel Pegnel Spann Bombete, se disant «consultant à Free Sénégal » et titulaire du compte courant numéro 035204599001 ouvert dans les livres d’Attijari a reçu deux virements de plusieurs millions de Fcfa le 30 août 2022 et le 1er septembre 2022.

Il s’avère que ces virements frauduleux ont été effectués par débits d’un compte appartenant à O.Diouf également ouvert à Attijari. En vérité, le gestionnaire du compte d’O.Diouf a reçu par mail deux ordres de virement envoyés à partir de l’adresse mail d’O.Diouf et les a exécutés en estimant qu’ils venaient réellement du client.

Sur plainte d’O.Diouf, Bombete a été arrêté par la Section de re. cherches (Sr) de Colobane puis déféré au parquet le 6 septembre passé. Dès qu’ils ont été informés, les services d’Attijari ont pu bloquer le second virement après avoir placé le compte de Bombete sous surveillance. Entre temps, le mis en cause a été présenté au juge du 6ème cabinet qui l’a inculpé puis placé sous mandat de dépôt.

Il est attesté, selon les déclarations du sieur O.Diouf, qu’il n’a jamais envoyé le mail à son gestionnaire de compte pour demander des virements encore moins émis le moindre ordre, la dernière opération de cette nature sur son compte remontant au 7 août 2022.

Par conséquent, Bombete et ses complices ont, en faisant usage de manœuvres frauduleuses et de faux ordres de virements, utilisé les données afférentes au compte d’O.Diouf afin d’obtenir des services compétents de la somme les montants virés. Par la même occasion, ils ont eu frauduleusement accès aux données bancaires du sieur Diouf afin de commettre ce forfait pour ensuite introduire dans le circuit des affaires, de l’argent obtenu grâce à la commission de plusieurs infractions à la loi pénale. C’est pourquoi, au-delà d’O.Diouf, Attijari a déposé devant le doyen des juges une plainte pour faux, usage de faux en écritures privées de banque, escroquerie au service, manipulation et transmission frauduleuses de données d’identification de compte bancaire mais aussi blanchiment de capitaux. II reste à savoir si d’autres clients n’ont pas été victimes de ce dangereux réseau.

Socialnetlink via Libération