lundi, mai 27, 2024

Le comptable du groupe BEM Dakar accusé d’avoir détourné 64 millions

0 commentaire

D. Sène devra psalmodier beaucoup de versets pour se tirer d’affaire. Comptable de son état, il a été traduit hier en justice par l’école supérieure BEM pour avoir détourné au moins 63 millions de francs CFA. Le mis en cause sera édifié sur son sort le 21 février prochain.

Le groupe BEM faisait des prestations payantes pour les étudiants qui devaient faire des concours. Pour cela, il y avait une mensualité à payer pour chaque  étudiant. Ainsi, à chaque fin de journée, le comptable D. Sène devait faire un relevé de ce qu’il a reçu. Mais, la direction a constaté des écarts de reçus comptables qu’il a lui-même signés, en faisant le cumul de l’ensemble des factures. Invité à s’expliquer, le comptable a fait plusieurs semaines sans faire signe de vie.

Mieux, le fichier Excel avec les noms de tous les étudiants a montré que le montant de leur scolarité et les dossiers faisaient plus des paiements que ce que ce dernier a voulu faire croire. Pour ce motif, D Sène a été traîné hier devant la barre des flagrants délits de Dakar pour abus de confiance sur un montant de 63 millions.

Devant le prétoire, le prévenu a contesté les faits qui lui sont reprochés. Il renseigne qu’il a été le responsable administratif et financier de BEM durant deux ans, avant de bénéficier d’une promotion dans leur université. «Mon rôle se limitait à encaisser l’argent de la scolarité des étudiants que je déposais par la suite à la banque. En ce qui concerne les décaissements, j’établissais juste les chèques. C’était à mon supérieur hiérarchique de signer. Je n’étais pas aussi le seul comptable dans cette structure car nous étions au nombre de trois. Après mon départ, ils ont fait une étude fiscale allant du mois d’avril à décembre 2022. Alors qu’en cette période, j’étais déjà à l’université. Avant de rejoindre mon nouveau poste, on a fait une étude avec ma collègue Dieynabou. Celle-ci a perdu les documents. Le préjudice doit avoisiner les 20 millions. Je ne reconnais que cette somme. Le juge lui a fait savoir qu’on lui reproche un écart de 63 millions 864 mille francs », a-.t-il indiqué.

Le conseiller de BEM a réclamé 68 millions. Le parquet a requis l’application de la loi. La défense a plaidé la relaxe. Délibéré le 21 février.