jeudi, juillet 18, 2024

Importations du Sénégal : une augmentation de 4, 3% enregistrée au mois de mai 2024

0 commentaire

Les importations sont évaluées à 609,7 milliards de FCFA au mois de mai 2024 contre 584,8 milliards de FCFA au mois précédent, soit une augmentation de 4,3%.

Selon l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd) qui donne l’information, cette évolution s’explique par la hausse des importations de riz (+220,5%), des autres ouvrages en métaux communs (+75,3%), de produits pharmaceutiques (+29,5%), de machines et appareils pour autres industries (+20,1%) et de blé (7,0%).

«Cependant, le repli des importations des autres véhicules terrestres (-25,7%), des autres machines et appareils (-19,6%), de matières plastiques et artificielles (-16,2%) et des autres produits pétroliers (-13,6%) a atténué cette progression. Comparées au mois de mai 2023, les importations augmentent de 5,2%. Leur cumul sur les cinq premiers mois de 2024 s’établit à 2 874,4 milliards de FCFA contre 2 771,8 milliards de FCFA pour la même période de 2023, soit un accroissement de 3,7% », explique l’Ansd.

Selon la même source, les principaux produits importés, au cours de la période sous revue, ont été les autres produits pétroliers (129,0 milliards de FCFA), les huiles brutes de pétroles (56,0 milliards de FCFA), les autres machines et appareils (52,7 milliards de FCFA) et le riz (25,1 milliards de FCFA).

Les principaux fournisseurs du Sénégal ont été la République populaire de Chine (10,9%), la France (9,9%), la Russie (9,9%), le Nigéria (9,9%) et la Turquie (7,3%).

Le solde de la balance commerciale s’est établi à -340,0 milliards de FCFA au mois de mai 2024 contre -305,9 milliards de FCFA au mois précédent. Cette détérioration du solde est imputable au creusement du déficit vis-à-vis de la Russie (-60,5 milliards de FCFA au mois de mai 2024 contre -38,2 milliards de FCFA au mois précédent), de la Turquie (-43,1 milliards de FCFA contre -20,2 milliards de FCFA), de l’Allemagne (-15,0 milliards de FCFA contre -11,2 milliards de FCFA) et la France (-52,8 milliards de FCFA contre -50,5 milliards de FCFA). Cependant, la diminution du déficit vis-à-vis des Pays Bas (-30,7 milliards de FCFA au mois de mai 2024 contre -57,0 milliards de FCFA), du Brésil (-13,3 milliards de FCFA contre -17,0 milliards de FCFA) et de la République populaire de Chine (-61,1 milliards de FCFA contre -72,6 milliards de FCFA) a atténué cette détérioration du solde commercial. Le cumul du solde à fin mai 2024 s’est établi à -1 460,7 milliards de FCFA contre -1 261,9 milliards de FCFA à la même période en 2024.