Télécommunications

« Free-roaming » : bientôt une réalité en Afrique de l’ouest

roaming-en-AfriQUE-620x330

Le Sénégal et l’ensemble des pays de la sous-région devrait mettre en place un système de « free-roaming » afin de permettre une libre circulation des télécommunications, a indiqué Abdou Karim Sall, Directeur général de l’autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP).

« Nous avons retenu, profitant de la présence des experts africains, pour échanger sur un sujet important qui est le « free roaming ». Nous avons au niveau de la sous-région Ouest Africaine, la libre circulation des personnes et des biens et il faudrait que l’on applique la libre circulation des télécommunications en créant ce qu’il faut appeler « le one area network ». Cela permettra à un citoyen dans la zone communautaire de se déplacer sans payer de frais supplémentaire de roaming », fera savoir Mr Sall.

La sous-région sera un seul réseau, « nous avons reçu les instructions de nos autorités, pour à travers le « free roaming », permettre à la communauté Ouest africaine, et tous les citoyens de se déplacer librement sans pour autant faire face à une charge supplémentaire dans le domaine de l’utilisation des télécommunications », dira en outre le DG de l’ARTP.

Abdou Karim Sall se prononçait à l’issue d’un atelier sur la problématique de la mise en œuvre d’un roaming free au Sénégal.

Il a annoncé que des discussions avaient été entamées avec les opérateurs dans chaque pays pour mettre en place cet important chantier « qui représente quelque chose d’important pour les populations en termes de communication ».

Le Sénégal a déjà donné le signal en réunissant l’ensemble des opérateurs, « nous nous sommes réuni plusieurs fois pour échanger avec eux. Le free roaming ne peut se faire que lorsque l’on a l’accord dans tous ces pays-là » dira M Sall.

Il y a des échanges sur le plan bilatéral pour permettre d’harmoniser les positions, et l’association permettra, selon Mr Sall, de faire toute la coordination en rapport avec les autorités de régulation de chaque pays pour permettre de finaliser le projet le plus tôt possible. « Les opérateurs ont tous manifesté un bon signe d’adhésion », fera-t-il savoir. Une assemblée générale de l’association des régulateurs de communication Ouest africaine (ARTAO) est prévue à la fin des travaux de cet atelier pour se pencher sur la feuille de route de l’organisation.

Avec Dakaractu.com

Comments

comments

3 Comments

Les plus populaires

To Top