Télécommunications

Corée du Sud : Le Sénégal défend sa candidature au conseil de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT)

Pour défendre la candidature du Sénégal dans le but de son maintien au sein du conseil de l’Union Internationale de Télécommunications (UIT), après plusieurs décennies de présence dans la structure mondiale, le Directeur général de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes n’y est vraiment pas allé avec le dos de la cuillère.

Ce mardi à Busan (2ème ville de la Corée du Sud), lors du « Networking lunch » (déjeuner d’affaires), initié par l’ARTP sous la bannière de la délégation sénégalaise, M. Abdou Karim SALL a été, on ne peut plus, convaincant dans sa présentation.

Le Secrétaire général de l’UIT, Houlin Zhao

Le Secrétaire général de l’UIT, Houlin Zhao

Un speech axé exclusivement sur l’évolution et le développement du secteur des TIC et de l’économie numérique au Sénégal.

« Un secteur qui, sur la base des projets importants déjà réalisés ou en cours au pays, se porte comme un charme », dira avec beaucoup de fierté le DG de l’ARTP.

Ce dernier ne s’est pas fait prier, non plus, pour demander à ses nombreux invités, au premier rang desquels le Secrétaire général de l’UIT, Houlin Zhao, de soutenir la candidature du Sénégal au conseil.

Une pléthore de ministres du secteur et autres régulateurs venant de divers pays ont également honorés de leur présence à ce grand rendez-vous inscrit au programme du sommet « UIT Telecom World 2017 »

Prenant la parole, à la suite de la présentation du DG de l’ARTP, le patron chinois de l’Union Internationale des Télécommunications a magnifié les progrès réalisés par le Sénégal dans le domaine des TIC.

Par ailleurs, Houlin Zhao a tiré un grand coup de chapeau au sénégalais Abdou Karim SALL, point focal du « Free Roaming » en Afrique de l’Ouest.

Selon lui, « en un temps record, le DG de l’ARTP, sur instruction de l’État du Sénégal, a réussi à mettre en œuvre cet ambitieux projet qui n’existait d’ailleurs qu’en Afrique de l’Est ». De bon augure pour la suite des événements.

Abdou Karim Sall en compagnie du Secrétaire général de l’UIT, Houlin Zhao

Le régulateur en chef du Sénégal, hormis ses collaborateurs de l’ARTP et de responsables du collège de l’autorité, était bien entouré par les autres membres de la délégation, composée de la Primature ; du Ministère de la Communication, des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique ; du Ministère de la Promotion des Investissements, des Partenariats et du Développement des Téléservices de l’État et de l’ADIE.

L’enjeu en vaut la chandelle !

Maintenir son siège au sein du conseil de l’UIT va permettre au Sénégal de continuer à participer aux instances de prise de décisions concernant la gestion de ce qu’on pourrait assimiler aujourd’hui à « l’ONU des Télécommunications ».

Abdou Karim Sall DG de l’Artp

Mieux, au cas échéant, notre pays pourrait conserver son poste stratégique d’actuel vice-président du groupe de travail de l’UIT en charge de l’administration et des ressources financières.

Le conseil, renouvelé tous les 4 ans, a principalement pour mission adopter et de finaliser les plans stratégique et opérationnel de l’UIT.

Toutes les décisions majeures en rapport avec le fonctionnement de l’organe s’y prennent également.

Le « Networking lunch », piloté de bout en bout par le service des Relations Internationales de l’ARTP, a été globalement une grande réussite. Et, tous ont félicité le Sénégal pour cette belle initiative.

En tout cas, pour l’instant, après seulement deux journées, la présence de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) a été très remarquée au sommet “ITU Telecom World 2017” qui s’est ouvert ce lundi 25 septembre pour prendre fin jeudi prochain.

Comments

comments

Comments
To Top