Technologie

L’Arabie Saoudite accorde sa nationalité à un robot, et crée la polémique sur les réseaux sociaux

C’est un fait inédit dans l’histoire de l’humanité. Pour la première fois, un pays du monde, notamment l’Arabie Saoudite accorde la citoyenneté à un robot. L’histoire se déroule en Arabie Saoudite, lors du forum économique Future Investment Initiative tenu à Riyad du 24 au 26 octobre 2017.

C’est un fait inédit dans l’histoire de l’humanité. Pour la première fois, un pays du monde, notamment l’Arabie Saoudite accorde la citoyenneté à un robot. L’histoire se déroule en Arabie Saoudite, lors du forum économique Future Investment Initiative tenu à Riyad du 24 au 26 octobre 2017.

Alors que les convives, constitués d’hommes d’affaires et investisseurs planchent sur le thème de l’intelligence artificielle, c’est l’occasion pour la firme hongkongaise Hanson Robotics de présenter son robot humanoïde Sophia.

Pour la circonstance, Sophia va tenir une conversation avec un animateur, qui l’interrogera sur tous les sujets, y compris sur la raison même de son existence : « Je veux employer mon intelligence artificielle à aider les humains à vivre une vie meilleure, en imaginant notamment des maisons intelligentes, en construisant les villes de demain. », réponds Sophia à son interlocuteur. Par la suite l’animateur émet des craintes sur d’éventuelles dérives de l’Intelligence artificielle. Une fois encore, Sophia répond, cette fois avec un trait d’humour : « Vous lisez trop Elon Musk et regardez trop de films d’Hollywood ».

A la fin de l’interview, l’animateur annonce à Sophia que le Royaume d’Arabie Saoudite a décidé de lui accorder la nationalité saoudienne. Une fois encore, le robot répond, et se dit « très honorée et fière de recevoir cette distinction unique », non sans préciser que « c’est historique d’être le premier robot au monde à être reconnu par une attribution de citoyenneté ». Dans la foulée, l’animateur rappelle à Sophia qu’en tant que Saoudienne, elle doit désormais se recouvrir la tête dans les lieux publics.

Lire aussi : Bertin Nahum, l’Africain qui a inventé des Robots chirurgicaux pour les hopitaux

Seulement, cette « naturalisation » n’est pas passée inaperçue sur les réseaux sociaux. En effet, bon nombre d’internautes ont dénoncés cette annonce, évoquant au passage les milliers de travailleurs étrangers qui malgré des années passés dans le pays dans des conditions pas toujours commodes, n’ont jamais pu obtenir le précieux sésame. La preuve selon eux, qu’un robot aurait plus de valeurs auprès des autorités saoudiennes qu’un être humain.

Seulement, pour les autorités saoudiennes, ce geste est un signal fort, un message adressé à l’attention du monde : L’Arabie saoudite est un pays moderne, avant-gardiste, et qui est à la pointe des avancées technologiques.

Source : Ticmag.net

Comments

comments

Comments
To Top