Technologie

L’Ouganda et la Russie discutent coopération dans la cybersécurité, l’IT, les villes intelligentes

Une délégation russe composée d’une trentaine de membres a été reçue en audience par le président de la République d’Ouganda, Yoweri Museveni, le 17 octobre dernier. Conduite par Alexey Volin, le vice-ministre russe des télécommunications, elle a discuté avec le chef de l’Etat ougandais d’une coopération dans le domaine des technologies de l’information et de la communication. Les principaux segments qui ont été abordés au cours de cet échange ont été la cybersécurité, les technologies de l’information et les villes intelligentes.

Une délégation russe composée d’une trentaine de membres a été reçue en audience par le président de la République d’Ouganda, Yoweri Museveni, le 17 octobre dernier. Conduite par Alexey Volin, le vice-ministre russe des télécommunications, elle a discuté avec le chef de l’Etat ougandais d’une coopération dans le domaine des technologies de l’information et de la communication. Les principaux segments qui ont été abordés au cours de cet échange ont été la cybersécurité, les technologies de l’information et les villes intelligentes.

A travers l’Ouganda, la Russie veut entamer l’extension de sa présence dans le domaine des TIC sans cesse en développement sur le continent. Actuellement, la Russie est surtout présente en Afrique dans les domaines de l’énergie, des mines, de l’agriculture, des transports et des secteurs de l’infrastructure. S’ouvrir sur le secteur des TIC en Afrique, où la Chine et plusieurs autres pays ont déjà une avance certaine, est une opportunité pour accroître sa présence.

Lire aussi : Kenya : KETRACO accorde à Liquid Telecom l’exploitation de son câble de fibre optique terrestre pendant 10 ans

Actuellement, ce n’est qu’avec l’Afrique du Sud, avec qui le pays fait partie du BRICS que sa coopération dans les TIC est balisée. Un plan de coopération à cet effet a été mis au point le 11 novembre 2016 en Inde. Il porte sur la formation d’un programme national de développement basé sur les TIC; l’interaction entre les entreprises TIC sectorielles à tous les niveaux; la recherche et le développement, ainsi qu’un développement novateur dans le domaine des TIC; l’expansion et le renforcement de la capacité de l’économie numérique; le développement de l’administration en ligne, y compris les applications mobiles publiques; la coopération internationale et la coordination des activités conjointes.

Source : Agence Ecofin

Comments

comments

Comments
To Top