Technologie

Origine de la tricherie ou quand les examinateurs indexent les Technologies

Dans les colonnes du journal Enquêteplus  du Vendredi dernier , le reportage d’une consœur a permis à des surveillants interviewés dans des centres d’examen de la banlieue dakaroise, de  noter que les Technologies de l’Information et de la Communication sont   à l’origine de la recrudescence des tricheries au Baccalauréat.

Selon le reportage, intitulé ”Recrudescence des tricheries au Baccalauréat les nouvelles Technologies indexées,”  se sont ces  Technologies qui  ont modernisé la tricherie. C’est ce que veut faire croire à l’opinion un correcteur  , qui note que les élèves ont des méthodes peu orthodoxes pour tricher.

Quel est le rôle  des  surveillants des les salles ? 

À cette question, il est facile d’avoir la même réponse. Un  président de jury au lycée Blaise Diagne. affirment que  ‘‘si les candidats arrivent à tricher, c’est grâce au laxisme des surveillants qui passent le gros de leur temps à écouter la radio, lire des journaux au moment où des élèves sortent souvent pour remettre par SMS les épreuves à leurs aînés étudiants, et recevoir par le même canal les corrigés.

C’est un problème d’éducation selon le Président de la Fédération Nationale  des Associations de  Parents d’élèves et d’étudiants du Sénégal. Pour lui ”les élèves veulent réussir sans faire d’effort. Ce qui se passe n’est pas une recrudescence, mais nous faisons face à un problème d’éducation”.

Le journal  a donné la parole  au président d’un autre  jury , qui propose lui,  à  ce que l’armée soit mobilisée contre les tricheurs.

Quoi  qu’il en  soit,  les technologies  restent des canaux pour la communication moderne mais si elles sont utilisées à d’autres fins, cela peut causer d’énormes dégâts dans l’éducation des élèves  .

Comments

comments

Comments
To Top