Le chiffre est peut-être exorbitant mais cela semble être la somme qu’empocherait le deuxième opérateur sous le dos des Sénégalais. La révélation a été faite par Amadou Ly Diome qui accuse Free Sénégal  d’avoir  la fâcheuse tendance de délester impunément les usagers de leurs maigres ressources.

Et ce, dit-il , même en cette période de crise économique où le pouvoir d’achat des Sénégalais lambda est lourdement affecté par la pandémie du Covid-19. Cette période où le chef de l’Etat préconise pour certains élèves des cours à distance avec une connexion internet.

Dans une contribution publiée sur le site seneplus, le consommateur sénégalais donne des exemples clairs et simples sur comment Free vole ses clients. Voici ce qu’il dit dans sa version des faits.

« Ainsi, le mercredi 06 mai à 18 h 02 mn, nous rechargeons notre compte avec 250 F CFA et tentons cette nouvelle promotion tant vantée par ses promoteurs. Surprise, nous recevons un message de l’opérateur : « Cher client, votre crédit est insuffisant. Veuillez recharger svp ». Après vérification, votre serviteur se rend compte qu’il venait d’être… délesté, injustement, de 49 F CFA. il s’en ouvre au boutiquier du coin qui lui confirme que ces « vols » sont fréquents mais qu’il y avait une possibilité d’activer directement la promo en laissant le vendeur utiliser un procédé validé par l’opérateur à cet effet » explique Ly DIOME.

Lire aussi l’article : Exclusif  Après Free, l’école 42 de Xavier Niel bientôt au Sénégal !

Prudent, votre serviteur préfère d’abord recharger son compte en complétant le montant manquant pour bénéficier de la promo et éviter le vol du montant restant avant d’activer ultérieurement la promo par ce nouveau procédé vraisemblablement plus sécurisé.

Effectivement, la connexion est parfaite et beaucoup plus rapide que celle d’Orange, du moins dans la zone où votre serviteur est confiné.

Le seul hic est que ce vol perpétré à une grande échelle rapporterait des dizaines de millions de francs CFA journaliers à l’opérateur qui occupe 24,54 % du part de marché derrière orange. Sur par exemple 100.000 clients délestés du même montant, l’opérateur franco-sénégalo-malgache brasse, mine de rien, 4 900 000 F CFA.

Et il ne pompe pas seulement de petits montants parce que nous avons renouvelé l’expérience avec un autre rechargement plus consistant chez un autre vendeur pour voir la différence. C’est ainsi que le mardi 12 mai à 15 h 13 mn, votre serviteur a rechargé 5000 F CFA.

Cette fois pour activer la connexion mensuelle de 15 go. Surprise encore ! « Cher client votre crédit est insuffisant. Veuillez recharger svp. » Free venait encore de voler… comme une Free…pouille 151 FCFA. Sur une échelle de 100. 000 clients, l’opérateur se retrouverait, rien que par ce coup de baguette magique, avec 15 millions 100 mille F CFA.

En multipliant à une échelle de 200 000 clients, cela donnerait 30 millions 200 mille F CFA.

Qui dit mieux pour s’enrichir impunément ? Imaginez maintenant ces petits larcins pas du tout catholiques sur tous les rechargements opérés par les pauvres « gorgorlous » à l’échelle d’une journée, d’une semaine, d’un mois ! Lii Moy todjé deug ! Ça c’est du vrai vol ! Vous pouvez multiplier encore et encore à de plus larges échelles pour voir comment ces délinquants à col blanc nous sucent le sang. Une télé rapine qui pourrait avoisiner une centaine de millions de F CFA totalement illicites.

Comments

comments