CoinAfrique, la start-up de petites annonces par mobile, vient de lancer  son Chatbot qui permet à ses utilisateurs de consulter directement les annonces depuis Facebook Messenger.

« ce lancement consolide son positionnement de leader des services de petites annonces et de mise en relation par mobile en Afrique francophone » explique un communiqué  reçu à Socialnetlink.org.

Lire aussi l’article: L’application CoinAfrique réussit une levée de fond de 150 000 dollars

« Facebook Messenger se distingue comme l’une des messageries instantanées les plus prisées sur le
continent. Le Chatbot CoinAfrique propose à ses utilisateurs un service correspondant à leurs usages
de consommation. C’est une étape importante dans la croissance de notre audience et dans
l’amélioration de notre offre », a indiqué  Martial KONVI, Responsable du développement produit de
CoinAfrique.


Depuis quelques années, Facebook s’est imposé comme l’un des principaux portails d’accès à internet
en Afrique. Dans ce contexte, CoinAfrique propose une solution intégrée à l’environnement numérique du consommateur africain qui lui permet d’avoir accès aux petites annonces sans quitter Facebook Messenger.

Lire aussi l’article : Comment la startup Dev Engine Labs compte s’imposer sur le marché des applications mobiles en Afrique

Lancée à la mi-2015 par de jeunes talents africains, CoinAfrique continue sa forte progression. Basée à
Dakar et Cotonou, la start-up emploie aujourd’hui 10 salariés. Son application a été téléchargée plus de 270 000 fois depuis son lancement et elle compte 50 000 utilisateurs actifs mensuels dans 14 pays d’Afrique francophone.

Lire aussi l’article : CoinAfrique, la 1ere application mobile dédiée aux petites annonces en Afrique

« Notre stratégie répond à un objectif clairement identifié : proposer un service adapté à l’ensemble de
l’écosystème mobile de nos utilisateurs. Notre position de pionnier et de leader sur le marché nous
oblige à continuellement proposer un produit innovant et à accompagner l’utilisateur. Ainsi, nous
travaillons au développement d’un véritable assistant shopping », précise Jimmy Kumako, cofondateur
de CoinAfrique

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet