L’Agence française de développement (AFD), a lancé un nouveau fonds d’amorçage de 15 millions d’euros à destination de startups de 45 pays d’Afrique. Baptisé Digital Africa, le fonds sera avant tout dédié aux startups numériques, incubateurs, hubs et accélérateurs. Il sera déployé par des partenaires locaux. Digital Africa fait partie de l’offre Choose Africa de l’AFD, engagé à consacrer 2,5 milliards d’euros à près de 10 000 startups, TPE et PME africaines d’ici à 2022. Chaque soutien financier pourra atteindre un maximum de 300 000 euros. 

«Action climatique, développement durable, lien social… Ce nouveau fonds a pour vocation de stimuler la création de startups 100% africaines, ayant toutes un impact positif sur la société. Par cet accompagnement, l’Agence française de développement souhaite accélérer l’innovation non seulement économique, mais aussi sociale et sociétale», a précisé Bertrand Walckenaer, directeur général délégué de l’Agence française de développement.

L’AFD veut développer l’accès à des financements early-stage

Le nouveau fonds a pour ambition de permettre à davantage de startups d’accéder à des financements au début de leur activité et de favoriser l’émergence d’un environnement propice à l’innovation numérique de manière durable. Il s’appuie pour cela sur six programmes: deux programmes de professionnalisation et d’assistances techniques dédiés aux incubateurs, hubs et accélérateurs, et quatre programmes de financement dédiés aux startups elles-mêmes. Selon l’AFD, seules 20% des PME africaines peuvent prétendre à un prêt bancaire et 87% des startups africaines ne bénéficient d’aucun financement. 

« Le financement de startups sera mis au service des populations africaines, dont le bénéfice sera tangible sur des villes plus durables, un meilleur lien social et une plus grande égalité entre les femmes et les hommes », a poursuivi Bertrand Walckenaer.

Comments

comments