Le célèbre chanteur sénégalo-américain Akon a de grands projets au Sénégal. Après son aventure « Lighting Africa » pour électrifier l’Afrique à travers l’énergie solaire initié en 2014, il a prévu, dès les premiers mois de 2020, de se lancer dans le bitcoin, en version personnalisée et encore plus invraisemblable dans la création d’une ville 2.0.

Le rappeur aurait déclaré au Festival international de créativité des Cannes Lions que la crypto-monnaie et la blockchain pourraient être « les sauveurs de l’Afrique à bien des égards », car il a déclaré que cela contribuerait à stimuler l’entrepreneuriat et la sécurité.

La cryptomonnaie que veut créer Akon est inspiré de son nom d’artiste et s’appellera “ Akoin “. Cette monnaie virtuelle, dont la sortie est prévue pour les premiers mois de 2020, a été conçue sur le modèle du bitcoin ou de l’ethereum, avec toutefois quelques légers ajustements.

La plateforme est conçue pour être mondiale, mais je cible l’Afrique en particulier, car c’est là que les besoins sont les plus criards. Je pense que cela redonnera la main à l’Afrique non seulement sur ses ressources, mais aussi sur ses idées”, a expliqué Akon.

L’autre projet d’envergure du chanteur est une ville nommée Akon City.

Une ville qui revêt un caractère panafricain si on se fie à la vision du chanteur. Elle sera à un jet de pierre de Dakar, à Mbodiène près de Mbour. Le projet mené en partenariat avec la Société d’aménagement et de promotion des côtes et des zones touristiques du Sénégal permettrait de redonner “le pouvoir au peuple”.

L’accord liant les deux parties a été signé par le chanteur et le ministre du Tourisme et des Transports aériens ce mardi à Dakar. Cet accord de bail portant sur 50 hectares va permettre de construire une ville durable qui sera composée de villas dotées de commodités et d’installations ultra modernes.

Akon, d’origine sénégalaise, a déclaré que sa crypto-monnaie aiderait à construire une smart city, un « Wakanda réel » qui sera dénommé “Akon City” et qui sera basé sur la colonie africaine fictive de Black Panther. Ce concept représente un projet fascinant. Akon, a déjà développé une séquence philanthropique en Afrique à travers son projet Akon Lighting Africa, projet qui fournit de l’énergie solaire à 18 pays du continent et qui a été dignement salué par les Nations Unies.

Lire aussi l’article : Akon veut créer une ville futuriste Blockchain et une crypto-monnaie

Le chanteur compte ainsi investir dans le secteur touristique sénégalais, avec la construction de cette « cité futuriste » devant être livrée dans un délai d’un an. Ce, en plus d’autres projets de plus grande envergure, dont une “Ville Durable” a fait savoir Akon. Ces cités utiliseront en effet une technologie de haute pointe afin d’améliorer la vie des citoyens locaux.

Bien que ce projet soit encore léger sur des détails en ce moment, ce n’est pas la première ville intelligente dont la mise en place est discutée, ainsi elle pourra s’inspirer de ces dernières. En effet, Bill Gates en a fait flotter une près de Phoenix, le Rwanda en a lancé une, le Japon et la Thaïlande ont récemment annoncé des ambitions similaires.

Le plan a certainement de bonnes intentions, et ses références à Wakanda ne seront pas perdues pour ceux qui ont regardé le récent film « Black Panther » et ont vu une quantité incroyable de développement urbain provoqué par le pays utilisant le vibranium métal fictif pour des innovations comme les trains maglev et les véhicules autonomes (AV).

La blockchain et la crypto-monnaie ont déjà été considérées comme un signe avant-coureur de plus d’innovation dans les villes, donc la proposition d’Akon encouragera peut-être un travail similaire au Sénégal.