La lutte contre le coronavirus ne s’arrête pas si certains du monde continuent encore à enregistrer de nouveaux cas. C’est pourquoi la Corée du Sud continue d’innover avec un système de traçage numérique pour empêcher l’apparition de nouveaux foyers de contamination. Le dispositif sera utilisé par les boîtes de nuit, salles de gym ou lieux de culte. 

Dans sa lutte contre l’épidémie de coronavirus, la Corée du Sud enchaîne les initiatives technologiques. D’après Les Echos, le pays teste depuis cette semaine un nouveau système de traçage, cette fois-ci basé sur la collecte de QR codes. Les établissements de 19 lieux présélectionnés à Séoul, Incheon et Daejeon réclament à leurs clients ce petit sésame numérique, préalablement téléchargé sur une application dédiée.

Une fois scanné, le code reste stocké quatre semaines durant dans une base de données utilisée par les autorités sanitaires, avant d’être supprimé. En cas de découverte d’un cas d’infection au Covid-19, cette même base de données permet de contacter rapidement tous les individus ayant visité une zone définie sur les quinze derniers jours, pour les inciter à se faire tester, voire à s’isoler.

Lire aussi: La Corée du Sud utilise le traçage numérique pour éviter le confinement général

Le pays a ces derniers jours identifié plusieurs foyers d’infection autour d’établissements particulièrement fréquentés, dont l’un dans une église du quartier de Gangnam, au coeur de Séoul.Play Video 

Bientôt dans les karaokés et salles de concerts

Le test se concentre pour l’heure sur les boîtes de nuit, restaurants, cinémas, bibliothèques, lieux de culte et concerne également un hôpital. Il est néanmoins voué, à terme, à être étendu à l’échelle nationale. Jusqu’à présent, et pour remonter jusqu’aux individus potentiellement contaminés, la Corée du Sud s’en remettait à une combinaison d’informations, parmi lesquelles les données des opérateurs mais aussi des informations bancaires ou encore les enregistrements vidéo des caméras de surveillance. 

Lire aussi: Covid 19: un expert IT propose à l’Etat sénégalais d’adopter le traçage numérique

Mi-mai, une dizaine de milliers de personnes s’étant rendues dans un quartier de Séoul connu pour ses boîtes de nuit ont ainsi reçu un SMS du gouvernement coréen, les informant d’une potentielle contamination. Tous étaient passés à Itaewon, où un cas de contamination par le Covid-19 avait été détecté. Le pays a par ailleurs eu recours à des bracelets électroniques, pour les personnes contaminées ayant bravé leur quarantaine obligatoire. Avec son système de QR Code, la Corée entend se montrer encore davantage réactive et l’imposer aux salles de gym, karaokés ou encore salles de concert. Le tout, sans que ce projet ait suscité de débat outre mesure. 

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet