Le Sénégal a intégré la Plateforme internationale sur la finance durable (PIFD), initiative destinée à stimuler les investissements et réorienter les flux de capitaux vers les objectifs climatiques à l’échelle requise pour la ’’transition économique la plus importante de cette époque’’, annonce le ministère des finances et du budget dans un communiqué.

Lire aussi l’article : Le financement participatif de proximité : un atout pour l’Afrique de l’Ouest

Le Sénégal y rejoint ainsi l’Union européenne, les autorités compétentes d’Argentine, du Canada, du Chili, de Chine, d’Inde, d’Indonésie, du Kenya, du Maroc, de la Nouvelle-Zélande, de la Norvège, de Singapour et de la Suisse, rapporte un communiqué du ministère sénégalais des Finances et du Budget.

le ministère des finances et du budget indique par ailleurs que la PIFD est essentielle pour ’’stimuler les investissements et réorienter les flux de capitaux vers nos objectifs climatiques à l’échelle requise pour la transition économique la plus importante de notre époque’’.

La Plateforme internationale sur la finance durable (PIFD ou IPSF en anglais) a été créée en octobre 2019 dans le cadre des efforts internationaux visant à respecter les engagements de l’accord de Paris sur le climat, peut-on y lire. Ainsi, pour atteindre les objectifs de Paris, des milliards d’investissements dans des infrastructures durables seront nécessaires au cours des prochaines décennies, fait-on savoir de la même source.

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet