Malgré le chiffrement solide dont on évoque à chaque fois qu’on parle de cryptomonnaies, plus de 150 millions de dollars ont été volés dans l’une des principales plateformes de ces nouvelles monnaies numériques.

Coup de tonnerre dans l’univers des cryptomonnaies. KuCoin, l’une des principales plateformes d’échange de crypto, a révélé avoir été hackée. Basée à Singapour, elle a confirmé que des cryptomonnaies avaient été retirées de ses plateformes de trading par un ou des pirate(s) informatique, expliquent ZDNet et The Block Crypto. Le montant des pertes n’a pas été officiellement communiqué. Mais selon les estimations, l’équivalent de près de 150 millions de dollars de fonds, soit environ 129 millions d’euros, aurait été volé en jetons Bitcoin BTC ou tokens Ethereum ERC2.

Selon Capital, Johnny Lyu, le PDG de KuCoin, a annoncé lors d’un live sur les réseaux sociaux que tous les clients ayant perdu de l’argent seraient intégralement remboursés, les pertes étant “entièrement couvertes par KuCoin et [notre] fonds d’assurance. Une enquête a été ouverte, KuCoin n’étant pour l’instant pas en mesure d’expliquer comment ce piratage informatique a pu se produire. Les dépôts et retraits ont été temporairement suspendus pendant que l’équipe de sécurité de l’entreprise enquête sur l’incident.

LIRE AUSSI  Cryptomonnaie: Coinbase va entrer à Wall Street

Lire aussi:Twitter: Des comptes de personnalités américaines et de grandes entreprises victimes d’un piratage aux cryptomonnaies

Avec un préjudice estimé à au moins 150 millions d’euros, il s’agit du quatrième piratage de plateforme d’échange le plus important de l’histoire, selon les chiffres relayés par FortKnoxster. Le plus important reste toujours celui de Coincheck en 2018, avec un préjudice estimé à 534,8 millions de dollars, soit environ 460 millions d’euros. Ce “podium” quelque peu particulier est complété par les piratages de Mt. Gox (460 millions de dollars en 2014) et de BitGrail (195 millions de dollars en 2018).

COMMENTAIRES

Je donne mon avis sur le sujet